SOCIETE DES VOLONTAIRES

Mali : décès du sergent-chef Thomas Dupuy

Aller en bas

Mali : décès du sergent-chef Thomas Dupuy

Message par BRIOCHIN le Jeu 30 Oct - 1:27

Un soldat français a trouvé la mort aujourd'hui lors d'un violent accrochage avec un groupe armé terroriste dans le nord du Mali, annonce l'Élysée.

La mort de ce soldat, un sergent-chef du Commando Parachutiste de l'Air N°10, porte à dix les pertes françaises au Mali depuis le début de l'opération Serval, en janvier 2013. Selon le ministère de la Défense, il s'agit de Thomas Dupuy, un sous-officier de 32 ans originaire de Toulouse. Il participait à une mission conduite par la force Barkhane dans le massif du Tigharghar, au nord du Mali. Cette mission vise à surprendre et frapper les groupes armés terroristes.



Dans un communiqué de l'Elysée, François Hollande "exprime son profond respect pour le sacrifice de ce sous-officier des forces spéciales dans le cadre d'une mission particulièrement périlleuse qui a atteint ses objectifs".
Dans le cadre d'une mission de neutralisation d'éléments terroristes lancée dans la nuit du 28 au 29 octobre 2014 dans le massif du Tigharghar dans le Nord du Mali, le sergent-chef Thomas Dupuy a trouvé la mort lors des combats.

source: lesechos.fr

Portrait du sergent-chef Thomas Dupuy

Né le 18 mai 1982 à Toulouse, le sergent-chef Thomas Dupuy aura servi la France durant 9 ans et 5 mois.

À 23 ans, il intègre l’armée de l’air en qualité de sous-officier. À compter du 30 mai 2005, il suit pendant un an sa formation initiale à l’École des sous-officiers de l’armée de l’air de Rochefort. Il est successivement nommé caporal, le 1er novembre 2005, puis caporal-chef, le 1er janvier 2006 et sergent le 1er mars 2006.

Le 28 mai 2006, il rejoint l’escadron des fusiliers commando de l’air, stationné à Dijon, pour y suivre sa formation spécialisée de fusilier commando de l’air. À l’issue, le 9 octobre 2006, il est affecté au sein du commando parachutiste de l’air n° 30 de Bordeaux-Mérignac. Il est intégré au groupe Rapace puis à la cellule MASA (mesures actives de sûreté aérienne) en qualité de tireur d’élite. Enfin il intègre un module «Récupération de personnel» (Personnel recovery).

De février à mai 2007, il effectue une mission au Togo où sa motivation, son très bon esprit d’équipe et son courage, lui ont permis d’assumer ses responsabilités de chef de poste de commandement de la protection et la défense et d’assurer le maintien en condition opérationnel de son personnel.

Le 24 août 2009, il rejoint le groupe action 14 du commando parachutiste de l’air n°10 d’Orléans, puis en septembre 2010, il est affecté au groupe 12C, en qualité de chuteur opérationnel. Du 16 octobre 2010 au 19 novembre 2010, il est déployé à Djibouti.

Du 2 décembre 2010 au 27 janvier 2011, il est engagé sur alerte dans la bande sahélo-saharienne au sein du groupement de forces spéciales « CARLIT » en qualité d’équipier groupe action. Il s’est particulièrement distingué en apportant un soutien sans faille à son chef, dans la préparation à l’engagement du groupe, lors d’un saut opérationnel à grande hauteur sur une zone d’opération tenue par des preneurs d’otages, tout cela dans des conditions difficiles et dans des délais extrêmement réduits. Son comportement exemplaire et ses qualités remarquables de combattant lui ont permis d’être cité en exemple et de lui voir attribuer la Croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze.

Calme et réfléchi, le sergent-chef Dupuy était doté de capacités physiques et intellectuelles rares. Cherchant constamment à progresser, il était un spécialiste reconnu dans des domaines aussi variés que l’appui aérien, les transmissions opérationnelles et le saut à ouverture très grande hauteur. Élément incontournable de son groupe, il était un camarade apprécié de tous.

Engagé du 8 juin au 28 octobre 2011 comme chef d’équipe au sein d’un groupe action du groupement de forces spéciales «Jehol» dans le cadre de l’opération Pamir en Afghanistan, il a fait preuve de belles qualités militaires. Il a été pris à partie par des insurgés au cours d’une infiltration derrière les lignes adverses où il a efficacement appuyé le désengagement des éléments amis. Quelques jours plus tard, il est violemment accroché par des rebelles et pris sous le feu, il a parfaitement riposté avant d’être blessé par des éclats de roquette. Ceci lui a valu l’attribution de la Croix de la Valeur militaire avec étoile d’argent et l’attribution de la médaille des blessés.

Le 1er juillet 2013, il est promu sergent-chef.

Le sergent–chef Thomas Dupuy était engagé au Mali depuis le 2 août 2014. Ce sous-officier était titulaire de la Croix de la Valeur militaire avec étoile d’argent et étoile de bronze, de la médaille d’outre-mer agrafe Sahel et République de Côte d’Ivoire, de la médaille d’argent de la défense nationale et la médaille des blessés.

L’aviateur vivait en concubinage, sans enfant.

Âgé de 32 ans, il est mort dans l’accomplissement de sa mission au service de la France.

L’armée de l’air partage la douleur de sa famille et de ses frères d’armes.

Droits : © Armée de l'air

BRIOCHIN

Messages : 590
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali : décès du sergent-chef Thomas Dupuy

Message par BRIOCHIN le Jeu 30 Oct - 1:28

Bonsoir,

condoléances à sa famille, ses frères d'armes dont 2 sont bléssés.

yohann

BRIOCHIN

Messages : 590
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali : décès du sergent-chef Thomas Dupuy

Message par BRIOCHIN le Jeu 30 Oct - 1:38

Depuis le 28 octobre 2014, la force Barkhane conduit une opération de lutte contre les groupes terroristes dans le Nord du Mali.




Dans ce cadre, dans la nuit du 28 au 29 octobre, une mission de neutralisation d’éléments terroristes a été lancée dans le massif du Tigharghar.

Appuyée par des avions de chasse et des hélicoptères de combat, une opération héliportée a été conduite à proximité d’un repaire de terroristes.

Des combats très violents ont rapidement opposé les soldats français à une trentaine de terroristes lourdement armés.

Au cours de ces combats, un militaire français a été mortellement touché.

Il s’agit d’un sous-officier de l’armée de l’air, le sergent-chef Thomas DUPUY, appartenant au commando parachutiste de l’air numéro 10 (CPA 10) stationné sur la base aérienne 123 d’Orléans.

Un autre militaire a été blessé et est actuellement pris en charge par l’antenne chirurgicale avancée de Tessalit. La vie de ce militaire n’est pas en danger.

Les combats sont toujours en cours. A ce stade, une vingtaine de terroristes a été neutralisée.

Le sergent-chef Thomas DUPUY, est le premier soldat français mort au combat depuis le lancement de l’opération Barkhane, le 1er août dernier. Conduite avec nos partenaires burkinabés, nigériens, maliens, mauritaniens et tchadiens, cette opération vise à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.

L’opération Barkhane regroupe 3 000 militaires français vise à lutter contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne.

Sources : Etat-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

BRIOCHIN

Messages : 590
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mali : décès du sergent-chef Thomas Dupuy

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum