SOCIETE DES VOLONTAIRES

Mon récit

Aller en bas

Mon récit

Message par zama le Dim 14 Juin - 13:12

Bonjour à tous, désolé de poster ici, je n'arrive pas à retrouver la rubrique récits de volontaires. Merci de déplacer au besoin.

Allez allez, je m'y colle
01/04/1972
« Gare de triage du Fort Neuf à Vincennes », bon sang cela en fait du monde pour le départ au FFA. Une énorme rame est formée, direction gare de l’EST.
On se place un peu à la va y que je te pousse dans les compartiments de toutes façons cela n’a pas grande importance jusqu’à Strasbourg.
Vu la vitesse des convois militaires de l'époque et les multiples haltes, ça laisse du temps pour faire connaissance.

Strasbourg, tout le monde descend, et là c’est l’usine à gaz.
Regroupement par ville de garnison et régiment, un cirque sans nom quand j’y repense.
Kehl, première station pas mal de monde descend dont un bon copain. Arrive enfin Rastatt ma ville de garnison (caserne Carnot). Je fais court : 12 mois plus tard retour maison avec une sardine de sergent, s’était le 30 mars 1973.

Début mai 1973,je reçois un courrier me demandant si je suis éventuellement volontaire pour effectuer un stage commando soit avec une Cie du 5°RI de Beynes ou du 23°Rima de Maisons-Lafitte, soit à Givet soit aux Rousses. Je choisi le stage hiver au fort des Rousses avec les Marsouins. Ce sera ma première approche avec des gens de cette arme et également avec des skis militaires aux pieds.

De retour, un autre courrier du DMD 95 m’attend. L’on me demande si je suis intéressé pour intégrer la réserve, réponse positive de ma part. Je ne me doutais pas que cela durerait plus de 42 ans.
La réserve d’alors était pour le moins folklorique, j’ai souvenir d’avoir effectué des tirs FSA au camp de Beynes en jeans et basket, et je n’étais pas le seul. Petit à petit cela s’est amélioré avec un paquetage réduit, mais à réintégrer après chaque manip, vous vous doutez de la lourdeur de la chose.

Cela a duré pendant 2 ans pour moi avant d’être affecté à la 152°Cie du Génie de la 102° Division d’Infanterie. La Cie étant stationnée au camp des Mortemets de Versailles, juste en face de feu le 5°RG, régiment qui nous soutenait, administrativement et matériellement hors verticale. Là, c'est du sérieux, sous les hangars tout nos matériels MOB sont la.
J'ai participé entre autre à une verticale divisionnaire, ça fait du monde et du matériel dehors bon sang de bonsoir.

1990 : affectation au 54° RIMa au quartier Bossut à Pontoise, royal au bar, un quart d’heure à peine de la maison. Affecté en juin, hop là en juillet, re convocation verticale. Il manque du monde, me voilà CDS de combat, je prendrais le poste d’ADU par la suite dans ma Cie.
1995 dissolution du RGT et affectation au 21°RG à Versailles Mortemets (retour au bercail), là je serais tour à tour CDS travaux, CDS transport levage à la 22°CAF puis chancelier à la 21 Cie.

Fin 1999 dissolution du RGT, affectation au 5°RG en complément individuel comme correspondant réserve du chancelier ainsi que CPSO et ce pendant 4 ans. A ma demande je suis affecté à la 6éme Cie d’intervention de réserve( la vie en Cie me manquait trop) comme chef ST mais avec la démission de l’ADU j’ai très vite pris son poste. Avec cette compagnie de belles missions dont 4 VGP, plusieurs camps nationaux sans parler de l’instruction en continue. En plus de nombreux remplacements soit au Service Général soit à la cellule OPEX du RGT. Je me suis même retrouvé major de camp sur une manip IHEDN à Mourmelon.

Sainte Barbe 2009 : dissolution de la 6°CIR, je suis hors rang puisque je suis parrain d'un bon camarade d'active pour sa remise de l'ONM. J'ai le coeur gros lorsque le CDU rend le fanion.

Janvier 2010 : affectation en bloc des personnels de la Cie, la moitié au RICM de Poitiers, l'autre partie au 121°RT de Monthléry. Je choisi la seconde option, tant pour la proximité (toute relative) mais plus pour découvrir une autre arme et un autre métier. Me voilà maintenant Tringlot. Aucun regret, j'ai pu apprécier à leurs justes valeurs la diversité des métiers proposés dans un escadron de circulation et ailleurs dans le RGT pour peu que l'on soit volontaire et disponible. Me re voilà ADU, pour changer !!
Cela commence fort, 16 semaines en décalé de remplacement à la cellule projection du RGT, suite à volontariat. Je connais le poste, dans la Sape ou dans le Train = même combat ormis quelques spécificités. Tout va bien, RAS dans le talweg.
De belles missions, dont 3 GCR, le premier comme SOA, même si je suis major, pas de soucis, 2 autres comme chef de cellule sports et loisirs (cela peut prêter à sourire mais, c'est du boulot que de proposer de belles activités à toute cette troupe, Comme mon budget est de zéro euro, je suis sans cesse par monts et par vaux pour trouver des "activités culturelles" gratuites, ce n'est pas si simple....

Comme j'ai de la dispo, je suis volontaire pour prendre en charge la cellule CRH/Réserve qui tournait tant bien que mal. Quelques uns au palais de la sueur se rappelleront de moi encore longtemps. On ne manipule pas un vieux chouff comme moi comme les deux 1CL en poste.

Bon an mal an, entre 90 et 110 jours à l'année durant ces 4ans passé au 121. Pourquoi 4 ans me direz vous. Et bien, rattrappé par l'âge je suis dégagé des cadres le 17 juillet 2014 après 42 ans 3 mois et 17 jours passé sous le treillis.

Lors de mon pot de départ, grosse séquence émotion, beaucoup de larmes on coulées, d'autant que bon nombre d'anciens connus ici et là au gré des affectations avaient fait le déplacement. Merci à tous et à eux en particulier.

Ce récit est peu être un peu fastidieux à lire, mais j'ai fait au plus court.

Chaque période et affectation mériterait chacune un autre récit avec leurs pesant d'anecdotes, de bons moments et de moins bons également. Peut être le ferais je un jour.
Major(H) MZ dit Knee von Titan

_________________
"Mangeons bien, mourrons gras....et tant pis pour les porteurs"
avatar
zama

Messages : 118
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 67
Localisation : Vexin Français

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon récit

Message par william durand le Dim 14 Juin - 15:09

Voila mis au bon endroit
une belle carrière de réserviste opérationnel et surtout volontaire
il est vrai que la réserve avant mais c'était avant était un peu folklo ,je me souviens avoir encadré une compagnie de réserve au 159° RIA de Briançon ,certains rentraient chez eux le soir pour faire tourner la station service ou réparer les voitures dans leur garage ,on les récupérait le lendemain avant huit heures.
Encore bravo pour cette carrière
william

william durand

Messages : 2049
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 75
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon récit

Message par Diable Rouge le Dim 14 Juin - 20:51

Salut Mon Ancien...

Déjà dans les rangers que je n'étais même pas né Razz
Mais content d'avoir partagé quelques moments en kaki et aussi en marchant à tes côtés...
Pour ce qui est du GCR : Groupement de Circulation Routière (prépa 14 Juillet)... Tu as eu un rôle important pour le moral des troupes (souvenir de la visite de musées dont l'odorant des égouts de PARIS sous un soleil de plomb)...

Au plaisir de te recroiser.

Yvan


Diable Rouge

Messages : 147
Date d'inscription : 13/06/2013
Localisation : Région Parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon récit

Message par bigourdan le Lun 15 Juin - 17:23

Joli parcours de réserviste
Félicitations

bigourdan

Messages : 272
Date d'inscription : 27/03/2012
Localisation : Dordogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon récit

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum