SOCIETE DES VOLONTAIRES

LE BATAILLON DE CHOC EN ALSACE DU 23 NOVEMBRE AU 6 DECEMBRE 1844

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE BATAILLON DE CHOC EN ALSACE DU 23 NOVEMBRE AU 6 DECEMBRE 1844

Message par william durand le Ven 7 Aoû - 8:54

LE BATAILLON DE CHOC EN ALSACE DU 23 NOVEMBRE AU 6 DÉCEMBRE 1944

Dans l'ordre de bataille seule la 1° compagnie a changé de chef :Lieutenant GABILLOT DE CHEVRIERES

OPÉRATIONS DE LA 1° Cie
23 novembre,départ en camions jusqu'à Giromagny puis à La Madeleine.
24 novembre, la 1° section a pour mission de neutraliser les batterizes d'Etueffont et de s'installer au nord d'Etuffont Haut.Les éléments de téte sont accrochés.La compagnie protège le flanc gauche.La ferme des Echaussées est occupée puis les fermes de Rouge Vie.
25 novembre, la compagnie progresse dans Etueffont vers le carrefour de Rougemont.
26 novembre ,installation dans le village ,il y a eu un mort ,2 blessés ,5 prisonniers et un disparu.
27 novembre , départ en camions pour Masevaux ,installation à la nuit ,harcèlement de mortiers.
28 novembre, la compagnie doit attaquer la scierie de Steinbruck (sortie NO de Masevaux) puis se rabattre vers la route de Thann en nettoyant les lisières des bois.
De 7h à 7h15 ,préparation des tirs d'artillerie ,appui des chars à 7h30.Début de progression.Franchissement du barrage anti chars.Prise à partie par des mitrailleuses légères et des bazookas.Nettoyage des résistances et prise de la scierie.La Cie a eu 9 blessés.
29 novembre , départ vers Bourbach le Haut ,nettoyage des bois.Le village est occupé à 12h30.
30 novembre, la compagnie est en réserve du 3° BC (bataillon Bayard). Patrouille et occupation d'une crête :un tué,le lieutenant commandant la 3° compagnie de Bayard est tué ,la compagnie a eu 2 blessés
1er décembre ,la compagnie occupe les crêtes nord et la ferme de Berg.
3 décembre ,la compagnie se  prépare à attaquer la cote 658,8 ,accrochage ,perte d'un tué et 5 blessés.
5 décembre ,la compagnie perd 2 blessés ,elle est relevée le 6.

OPÉRATIONS DE LA 2° COMPAGNIE
_La madeleine ,Etueffont du 22 au 26 novembre.
Le 22 la compagnie est transportée aux Granges Godey ,le 23 à Giromagny puis à Vescemont.Elle part ensuite pour La Madeleine à pied.
Le 24 elle reçoit l'ordre de progresser en direction d'Etueffont pour s'installer à la scierie et au moulin.En arrivant aux lisières face au Chatelet ,la compagnie a 2 blessés et s'installe dans les fermes mais ne peut déboucher étant prise à partie par des mitrailleuses lourdes.
Le 25 ordre d'envoyer la moitié de la compagnie dans Etueffont.La 2° section nettoie le village et fait 12 prisonniers.
_Masevaux ,Bourh le Haut du 26 novembre au 6 décembre 1944.
Le 27 ,la compagnie est embarquée pour Rougemont puis Masevaux.
Le 29 elle doit rejoindre Eichebourg puis Houppach.De la elle va progresser en crête pour se rabattre sur les lisières nord de Bourbach le haut.L'objectif est atteint ,l'ennemi a évacué le village.
Le 30 installation dans la Boutique.Le 3 décembre progression vers Willer ,des coups de feu sont tirés ,la 1° section essaye de tourner la résistance.Fortement accrochée par une section allemande avec des mitrailleuses ,la compagnie est stoppée.
Le 6 elle est relevé et rejoint Masevaux.

OPÉRATIONS DE LA 3° COMPAGNIE DU 26 NOVEMBRE AU 6 DÉCEMBRE 1944
_La madeleine ,Etueffont du 22 au 26 novembre.
22 novembre ,mouvement sur Ervet
23 novembre ,départ pour Giromagny puis attaque de la Madeleine;
La compagnie en tête du BC se porte à l'est du hameau et occupe la ferme d’où l'ennemi s'enfuit.
24 novembre ,départ pour l'attaque d"Etueffont,occupation de Le moulin sans résistance et mouvement sur la scierie.La section d'expérimentation demande de l'aide d'urgence.La compagnie se porte dans le village pour le renforcer.L'ennemi se replie vers le village.
25 novembre attaque d'Etueffont ,8 prisonniers faits par la 2° section et une mitrailleuse légère récupérée.
_Masevaux ,Bourbach le haut du 26 novembre au 6 décembre.
27 novembre ,départ pour Masevaux.
28 novembre ,attaque des sorties de Masevaux ,installation de la compagnie à la sortie du village.Reconnaissance de la voie ferrée par la 1° section ,occupation d'une maison après la voie ferrée par la 2° section.La 4° section fait 4 prisonniers.
La compagnie repart vers les lisières et s'y installe en défensive puis se porte sur les pentes de la cote 605 pour protéger l'avance de la 4° Compagnie.
29 novembre ,protection de l'avance des chars jusqu'à Bourbach le haut
30 novembre ,départ avec le peloton de reconnaissance sur la route du col ,la reconnaissance est arrétée par un tir de canon anti char ennemi.Un scout car reçoit 2 obus et brule.Repli.Les 2° et 4° section accompagnent 2 chars en reconnaissance au col.Occupation de celui ci.La compagnie doit tenir le col en point d'appui avec une compagnie du bataillon Bayard et une compagnie du 11° cuirassiers.La compagnie est divisée en deux .Dans la nuit 2 allemands sont prisonniers.
1° décembre ,protection des équipes de déminage.
2 décembre ,l'équipe de protection du Génie est accrochée ,la compagnie se porte au contact et harcèle l'adversaire.Une contre attaque ennemie est repoussée.L'ennemi a 12 tués ,la compagnie un sergent tué.
3 décembre ,accrochages légers avec des éléments isolés.La compagnie a un tué et 5 blessés.
4 décembre ,au cours d'une patrouille la 1° section a eu 4 blessés pour 3 allemands prisonniers et 3 tués.
Installation en point d'appui à l'auberge de Bitschwiller . Le gros de la compagnie s'installe dans les bois.La section mortiers fait un coup de main sur l'auberge occupée par 12 hommes ,4 sont blessés.Violent tir d'artillerie ennemi (mortier de 88 ,105 ,150).
5 décembre ,violent tir d'artillerie ennemi .Relève de la compagnie par les tirailleurs.

OPÉRATIONS DE LA 4° COMPAGNIE DU 22 NOVEMBRE AU 6 DÉCEMBRE 1944.
_Madeleine ,Etueffont ,prise d'Etueffont le Haut.
Le 23 novembre ,ordre de faire mouvement sur La Madeleine par la Maison Forestière.Ce déplacement se fait à pied sac au dos ,la crête est abordée par un sentier transformé en torrent.La moitié de la compagnie s'installe aux lisières nord est sans accrochage ,l'autre cantonne à l'école de La Madeleine et tient le ravin.
Dans la nuit du 23 au 24 ,ordre de faire mouvement sur Etueffont le Haut.La compagnie doit se porter au Chatelet aux lisières de la forêt à 500 m du cimetière.L'ennemi s'est retiré du Chatelet ,l'occupation est rapide.L'ennemi circule sur la route Etueffont-Petit Magny. Le capitaine décide d'attaquer les véhicules en occupant une crête boisée au sud du village (1°section) puis aborder le cimetière et attaquer le convoi (3° section).
La 1° installe ses moyens de feu sans incident.L'attaque par la 3 est remarquable.Le feu est ouvert sur un side car qui se renverse puis sur un camion qui est stoppé et sur une voiture.Un canon tracté AC est manqué de peu,il ouvre le feu violemment sur le cimetière.Une mitrailleuse de 20 tire sur les crêtes et dans toutes les maisons.Repli de la 3° section avec 2 blessés.
Le dispositif de nuit est resserré ,des patrouilles de nuit sont exécutées vers le cimetière et la route d'Etueffont le Haut-Petit Magny.A 24h une patrouille surprend un poste de surveillance au cimetière ,les allemands ont un tué et un prisonnier.Au jour une patrouille occupe les maisons du Tissage sans réaction ennemie.
_ Combats aux sorties de Masevaux.
Le mouvement se fait à partir d'Etueffont par Rougement et Giromagny.A Masevaux la compagnie s'installe à l'entrée ouest.Des coups d'artillerie tombent sur la compagnie sans mal.Au petit matin elle doit attaquer la maison 100 m au nord ouest de la ville avec appui de 2 chars légers.
La 2°section est en pointe couvrant la compagnie et les chars.Le contact est pris brutalement au passage à niveau sur 2 motocycliste allemands (1tué).Une dizaine d'ennemis est repérée ,ils n'ont aucune sortie,un char s'avance ,un coup de bazooka  le rate de peu ,une maison est détruite.Un groupe de mitrailleuse ennemies est découvert à mi pente et des éléments dans la ferme d'Eichbourg. Un tank Destroyer rejoint la position et ouvre le feu sur les résistances ,(2 allemands tués ,8 prisonniers).Un tir de mortier est réglé par la compagnie.
_Prise de la ferme d'Eichbourg.
Cette ferme est toujours occupée ,il est décidé de la fixer de face avec l'aide lointaine des chars et du tank Destroyer puis de la tourner par la forêt.
La 1° section doit fixer et protéger les chars ,la 3°section s'engagera par le bois et tournera la ferme.La 4° section doit en exploiter le succès en direction de la crête.Tous ces mouvements s'effectuent sous le tir des mortiers.A 11 h la ferme est occupée ,l'ennemi se repli laissant un mort et 4 prisonniers ,sans perte pour la compagnie.
La 4° section est avancée sur la droite de la ferme protégeant un char léger en couverture.Un groupe de la 3° section établit une protection aux lisières du bois à 200 m au NE d'Eichbourg.Pris sous un violent tir de mortier il y a 9 blessés évacués immédiatement.La 4° section pousse vers l'avant un poste qui occupe les premières maisons d'Huppach.Un point d'appui est constitué.Il y a un tué dans la nuit.
_Le Hundsrueck.
Le 1er décembre la compagnie reçoit l'ordre de se porter au col du Hundsrueck d’où elle devra se diriger vers 757 pour épauler deux compagnies du Bataillon Bayard.
L'avance est très lente ,des mines sont repérées et signalées pour la section du génie.Liaison est prise avec les éléments Bayard.Deux patrouilles sont prises à partie.La nuit se passe en point d'appui.
Le 2 décembre un observatoire d'artillerie est décoouvert et un tir est déclenché sur les sorties ouest de Bischwiller.
Après déminage le spièces lourdes rejoignent la position.
Le 6 la relève a lieu.

OPERATIONS DU GROUPEMENT CLAUZON (officier adjoint du bataillon) ET ARGUILLERE (chef de la section d'expérimentation).
23 novembre ,départ en camions de Granges Godet pour Giromagny puis La Madeleine.
Le commandant du BC a ordre d'attaquer Etueffont le Haut.Un coup de main est réglé pour détruire les canons ennemis et tenir un carrefour au nord du village.Au total ,60 hommes soit 4 sections.
Renseignements:il y a 2 batteries de part et d'autre de la rivière La Madeleine.Les pièces sont gardées.
La 4° section/4°Cie attaquera la batterie ouest ,la 1°section/1°Cie celle de l'est.A 6h deux fortes détonations ,quelques courtes rafales de mitraillettes.A 6h30 une vive fusillade éclate dans le village.L"attaque des canons a réussi mais il y a deux blessés.Une mitrailleuse ennemie tire vers le col et deux sections allemandes montent vers le BC.Tir sur les sections ,4 morts.La fusillade s'intensifie ,les sections ennemies arrivent au village.Tir par des FM du bataillon.Réaction vive de l'ennemi par mortiers et mitrailleuses lourdes.Le BC envoie un tir de mortier sur le carrefour.Un groupe de la 1°section/1°Cie est fait prisonnier -6 hommes) ,il y a 2 tués et 4 blessés.L'ennemi a eu 53 hommes hors de combat et 4 canons pris.

LA 4°SECTION/4°COMPAGNIE A HUEFFONT.
Le 24 novembre ,départ de la Madeleine ,marche dure dans un terrain détrempé.A 6 h deux pièces sont détruites.Des allemands montent vers les pièces,attaque par grenades.Il y a un blessé grave ,2 allemands sont tués.
A 6h30 ,2 prisonniers sont faits dont un blessé qui va mourir.Les munitions commencent à manquer.A 11h tir de mortier réglè sur la section pour faire desserrer l'étau ennemi.A 13 h arrivée de la liaison avec des munitions.
Un camion allemand est stoppé son conducteur tué ,le canon recherché est en remorque ,interdiction de l'approcher par mise en place d'un FM.
A 16h l'ennemi décroche ,des blessés allemands sont entassés dans une ferme.Une cinquantaine d'ennemi hors de combat ,2 canons détruits ,1 canon capturé avec le camion ,des munitions prises contre un mort tel est le bilan.

SUIVRA:La deuxième partie EN ALSACE DU 7 DÉCEMBRE 1944 AU 26 JANVIER 1945
william

william durand

Messages : 1994
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 74
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum