SOCIETE DES VOLONTAIRES

OPEX DORCA SUITE D'EPERVIER 2004

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OPEX DORCA SUITE D'EPERVIER 2004

Message par william durand le Mer 9 Sep - 8:48

OPEX DORCA AU TCHAD A PARTIR DE 2004
Elle débute le 29 juillet 2004.

31 juillet 2004
Les EFT ont engagé une opération humanitaire pour venir en aide au 200 000 réfugiés soudanais qui fuient les combats du Darfour.Ces soldats sont arrivés fin juin.
Un pont aérien a été mis en place entre N'Djamena et Abéché par 2 rotations par jour de C160 avec des médicaments d'urgence.A Abéché se trouvent 200 militaires français (16° BC et 1° RAMa) et une section de 30 à 40 hommes accompagnés d'un militaire tchadien ;ils vont tous les deux ou trois jours dans les camps.
A N'Djamena il y a 850 hommes ,le colonel BARRERA commandant du 16° BC est le patron du groupement terre qui comprend la CCL ,la CEA ,la 4/16° BC ,une section d'appui du 1° RAMa et le 2° escadron du 6/12° Cuirs.
Fin juillet l'OPEX DORCA est déclenchée le 29 ,l'UNHCR (haut comité des Nations Unies pour les réfugiés ) tire la sonnette d'alarme concernant les 200 000 réfugiés soudanais regroupés dans l'Ouaddai.
Le premier C160 du pont aérien décolle le 31 à 10h30 de N’Djamena avec des vivres suivi le lendemain d'un C130 avec le colonel BARRERA et son EM pour Abéché.
Le 1° aout ,premières patrouilles sur la frontière ,les convois de l'UNHCR et des ONG sont protégés
La mission est de patrouiller sur les axes ,reconnaitre les camps de réfugiés ,soutenir les ONG ,sécuriser la zone et faciliter la mission des observateurs africains de l'OUA;

NB: le vide entre les dates fera l'objet de recherches ultérieures pour compléter si possible.

31 octobre 2006
Les rebelles s'emparent de la province ou se trouve Birao mais les FACA (forces armées de RCA ) soutenues par la France et les 375 hommes de la Force Multinationale en Centrafrique ont pu la reprendre.
A Bangui une compagnie du 126° RI assure la protection de la capitale.
27 novembre 2006
La reconquête commence par un poser d'assaut de 2C160 avec des GCP et des soldats centrafricains et tchadiens sous protection des Mirage F1.Une colonne qui comprend des GCP/2°REP a entrepris le travail.
Décembre 2006
Mise en place à Birao (RCA) d'un détachement de 18 militaires français ,ce DAO était formé par les GCP du 17° RGP et de personnels de soutien soit 2 mécaniciens du 13° BCA et 3 controleurs avancés du 3° RAMa.
12 février 2007
La 1/13° BCA et une section de la 4/13° BCA s'installe à M'Poko aéroport de Bangui pour la mission BOALI XIV
4 mars 2007
Le camp français est attaqué par des rebelles ,un MirageF1CT de N'Djamena est appelé en renfort et détruit plusieurs véhicules avec le canon de 30mm.
Le soir une première opération aéroportée de 10 chuteurs opérationnels du 3° RPIMa venus du Gabon est lancée pour aider les troupes centrafricaines à reprendre la situation.
Le 6 mars plusieurs parachutistes sont largués.Le COS impliqué a envoyé une cinquantaine d'hommes à 4000m (1° RPIMa et CPA 10 avec le commando marine Hubert).Ils avaient pour objectif la piste d'aviation à 10km de la ville ,mai sil n'y a personne,les C160 et les paras du 3° RPIMa peuvent se poser (4/3° RPIMa).
A Djibouti la CEA du 2° REI est en alerte.A Bangui la 2° section de la 1/13° BCA est aussi en alerte ,elle sera aérotransportée avec un EMT du 3° RPIMa venu de Libreville.
Dès leur arrivée ,les alpins se mettent en garde face à l'ouest et effectuent les reconnaissances,une deuxième rotation amène le groupe mortier de 81 qui sécurise l'aéroport ,puis la jonction s'effectue avec le DAO.
13mars 2007
Les 120 légionnaires de la CEA/2°REI et l'EMT de la 13° DBLE arrivent en renfort et lesz paras du 3° RPIMa vont rentrer sur Libreville.
20 mars 2007
Une antenne chirurgicale avancée est déployée avec 3 médecins ,10 infirmier set aides soignants.
Il y a maintenant 220 hommes avec les GCP,la section de chasseurs ,les légionnaires ,le DAO ,les médecins ,le détachement du génie de l'air ,des transmissions et le RTP avec du personnel de l'armée de l'air.
Le 31 mars arrive la section du 2° REG.
juin 2007
Le groupement terrestre est éclaté sur 3 sites que sont N'Djamena ,Abéché et Faya.
Le colonel air TESNIERE en est le COMELEF avec le colonel VAUTREY de l'armée de terre comme CEMIA.
Quatre unités sont subordonnées au groupement terre aux ordres du colonel LAFONT RAPNOUIL (chef de corps du 6°/12°Cuir)avec la 1/16° BC et sa CEA l'escadron blindé et la CEA du 6°/12° Cuir et une section d'appui du 1° RAMa.
Le 1° RTP est présent pour les transports aériens.
Septembre 2007
EM COMTERRE aux ordres du colonel HOUDET chef de corps du 2°REP avec la 2/2°REP ,les GCP du  REP,les Sagaie du 1° RHP et les mortiers de 120 du 35° RAP avec 3 mortiers de 120.
25 septembre 2007
Résolution 1778 de l'ONU autorisant le déploiement de la MINURCAT (mission de police des Nations Unies ,mandat de 1 an) et de l'EUFOR au Tchad et en RCA pour la crise du Darfour.
Le général GANASCIA est le commandant de l'EUFOR.
NB:connu à la FRR en Yougoslavie, colonel de légion génie.
Le PC avant se trouve à Abéché avec le bataillon multinational nord à Iriba ,le centre à Forchana et le sud à Goz Beida.Le bataillon centre est sous commandement français.Un détachement se trouve à Birao en RCA.
Fin octobre 2007
Le 21° RIMa relève le 2°REPen tant que groupement terre des EFT avec la 3°Cie ,la CEA et le 2/1°REC et une batterie du 3° RAMa.Les éléments précurseurs de l'EUFOR sont programmés pour décembre (en fait arrivés en octobre) et le GT 21°RIMa va étre pris dans l'affaire de l'arche de Zoé.
A Abéché le groupement terre a détaché la CEA du 21 ,les mortiers du 3 et un peloton du REC.La 3/21 reste à N'Djamena alors que le chef de corps rejoint Abéché.
9 novembre 2007
Unités présentes:
Opération ÉPERVIER: 21° RIMa ,° REC ,9° BMAT et 5° RHC.
Les 26 et 27 novembre 2007
Les rebelles attaquent les gouvernementaux ,la bataille est terrible ,la France fournit une aide logistique et médicale.Les pilotes du 1° RHC vont évacuer 400 blessés.
2008
Le patron d’Épervier est le colonel PERRIE (COMELEF) avec 6 Mirage F1 et 2 C160 avec de passage des Hercules C130 et ravitailleur KC135.Pour garder ces avions il y a 200 commandos de l'air et une vingtaine de chiens.
A N'Djamena il y a aussi un détachement SATER (sauvetage terrestre) avec 3 équipes de 7 parachutistes en alerte permanente (CPA20 et 30) pour récupérer les pilotes en cas de pépins.Ces sauvetages se font par hélicoptère ou parachutage.
28 janvier 2008
La France engage 2100 hommes de l'EUFOR et fournira 5 Puma et 4 Gazelle avec l'essentiel des Forces spéciales.Le bataillon français se trouve à Forchana avec une compagnie à Birao en RCA (3° RIMa) ,il est articulé autour du RICM (PC et un escadron) ,le 11° RAMa ,2 compagnies du 3° RIMa (départ le 9 février) et 2 du 2° RIMa (départ le 7 février) ,une centaine d'hommes du 6° REG ,le 25° génie de l'air et le 503° RT.
Cette opération est aux ordres du général GANASCIA .
Sur Abéché sont déployés le BATALAT et le BATLOG.
30 et 31 janvier 2008

L'Atlantic 2 de la Flotille 25F repère une importante colonne venant d ela frontière soudanaise ,les Mirage FICT de la 33° escadre photographient 280 véhicules.
[b]1er février 2008

Les forces spéciales françaises sont présentes avec les unités du 1° RPIMa ,du 13° RDP ,des commandos marine (de Monfort) ,de l'ALAT avec ses Caracal et Gazelle du DAOS et de l'air avec ses hélicoptères et le CPA 10.
Les EFT aux ordres du colonel COLLIGNON ,chef de corps du 21° RIMa (son père le général COLLIGNON est président d'honneur de la SV) sont mis en alerte (21° RIMa et un peloton blindé du 1° REC).
Les soldats d'Epervier se déploient sur les points sensibles alors que la 4/3° RPIMa (150 hommes) est aérotransportée à partir de Libreville.
Le 2/1° REC ,une section des commandos de l'air ,la section d'appui de la 3/21° et une section de la 4/3°RPIMa va prendre en compte la cité ou siège la mission de coopération ,l'ambassade et la résidence de France ainsi que les hôtels Méridien et Novotel.La section de mortiers lourds du 3° RIMa de retour d'Abéché a mis en batterie 3 mortiers de 120 dans le camp Kossei.La 7° antenne chirurgicale parachutiste soigne les tchadiens et civils blessés.
Le lendemain la 3/3°RPIMa et une équipe GCP de ce régiment arrivent en renfort.
A 23h50 , l'ordre d"évacuation est donné aux ressortissants de rejoindre les points de regroupement ou la 3/21 prend position avec une section qui évacue les civils.
Les français subissent des tirs vers l'aéroport ,le marsouin COUANNE est blessé par des éclats de mortier.
L'affrontement le plus dur a lieu à l’hôtel méridien ou une section du 3° RPIMa est prise sous le feu du COS et des rebelles et au cours d'une accalmie la 3/21° RIMa procède aux évacuations.
[b]3 février 2008

Les Mirage F1 décollent pour se mettre à l'abri à Libreville,les tirs tombent à 500 m de l'aéroport ,à plusieurs reprises ,les français ripostent et neutralisent des véhicules qui engageaient les C160 et C130 chargés de ressortissants.Les tirs cessent à 16h.
Deux rotations de C160 le matin et autant en soirée mettent à l'abri 570 ressortissants .A 23h un A310 ramène à Paris 202 civils depuis Libreville suivi d'un Boeing 747 soit un millier de civils dont 700 français exfiltrés.En tout 1620 ressortissants ont été évacués.
6 février 2008
Les unités françaises recherchent les ressortissants alors que les affrontements sont sanglants entre les forces gouvernementales et les rebelles.
3 mars 2008
Un incident à la frontière entre le Tchad et le Soudan provoque la mort de l'adjudant Gilles POLIN de la compagnie des transmissions RAPAS du 1° RPIMa ,un autre sous officier a été blessé.
Mi mars 2008
Début du mandat de 12 mois de l'EUFOR.
2 avril 2008
Un des 3 C160 d’Épervier a évacué 35 blessés de l'ANT sur N'Djamena.
9 mai 2008
Unités présentes:
0pération EPERVIER: 4° RCh ,93° RAM ,7° RMAT,1° RHC.
Opération EUFOR: 7° BCA,4°RCh,2° REG,61°RA,28° G Géo,503°RT,1° RHC,3° et 5° RG ,25°RGA ,121° RT ,1° et 4° GLCAT.
Janvier 2009
A Birao en RCA ,la 2/110°RI fait des tournées de présence ,ils sont 150 avec 7hommes du 7° BCA qui font de l'instruction des FACA ,le soutien santé est réalisé par la 9° ACA depuis mars 2007.
Mars 2009
La logistique arrive par conteneur avec un Antonov 124 à N'Djamena et ce deux fois par jour.Plus tard le flux sera de deux avions par semaine pour acheminer le ravitaillement de l'ensemble de l'EUFOR. Des tonne sd ematériel sont arrivées soit par avion soit par bateau par Douala au Cameroun.
La force est en place avec le transit (1° RTP) au camp Europa à N'Djamena , au camp des étoiles à Abéché qui accueille 1000 hommes et les camps des bataillons.
Le transport depuis la capitale est le travail du 503°RT et les pistes d'atterrissages sont entretenues par le 25° RGA.
En mai les unités de logistique appartenaient au 503° RT ,121° RT ,601° RCR ,4° GLCAT ,2° et 5° RG.Ce mandat se termine début septembre 2008 et le 516° RT a pris la relève.A Forchana il y a le 7° BCA ,le 93° RAM et le 4°RCh.
Le premier mandat de l'EUFOR est armé par le RICM.
Le 7° BCA arme en grande partie le BMN-C (bataillon multinational centre) à Forchana du 7 juin au 24 octobre 2008 avec l'EM ,le TC2 ,la CEA et la CCL et une section de mortiers lourds du 93° RAM  avec le 1/4°RCh.
Une section de la 3/7° BCA est détachée au sein de l'escadron blindé (la 3 est à N'Djamena au titre d’Épervier depuis le 7 juin 2008 et la 1°Cie à Birao en RCA).
Il y a aussi une section de drones CL289 ,une compagnie de soutien ,une section du 2° REG soit en tout 400 hommes.
Le 15 juin des rebelles attaquent une ONG à Goz Beida.
En octobre le 1° RHP relève le 7° BCA.
15 mars 2009
Début du désengagement européen qui laisse la place à la MINURCAT mais la France maintien les OPEX BOALI en RCA et ÉPERVIER.
Sur 1600 hommes ,seuls 850 serviront sous le béret bleu dans la logistique et au détachement de Birao.
A la MINURCAT ,le DETSOUT est composé de 50 français (1° RTP ,25° RGA et 27° BCA avec ses véhicules articulés chenillés) aux ordres du lieutenant colonel COULOM.
En RCA une base avancée de Birao est la seule emprise de la MINURCAT en RCA. Au 15 février Épervier comptait 724 hommes pour l'armée de terre et Boali 233.
Octobre 2008 à février 2009
Le 1° RCP a sécurisé les ressortissants français dans le dispositif Épervier.
30 avril 2009
Le colonel air de CUGNAC est le patron des EFT.
Épervier se compose d'un EMIA ,d'une base de soutien et de 3 groupements :terre ,air et santé.
Le groupement terre comprend 350 hommes avec près de 70 véhicules.A N'Djamena ,un EMT ,une COMOTO et 2 compagnies Pro Terre à 2 sections chacune.A Faya ,un détachement autonome.A Abéché une unité Pro terre à 2 sections.
Ces unités sont issues du 2° REI ,1° RS ,1° REG ,3° RAMa.
Le groupement air se compose de 140 aviateurs avec:
_6Mirage F1 (3CT,et 3CR ) des BA 132 et 112.
_3 C160 des BA 105 et 123.
_4Puma des 5° et 3° RHC (ALAT)
_1 KC 13( de la BA 125.
On y ajoute à la demande des C130 ou Breguet Atlantic.
Le groupement santé comprend 50 personnes avec un centre médico chirurgical ,un laboratoire et une section de ravitaillement sanitaire à N'Djamena ,un poste de secours à Abéché et un dispensaire à Faya.
A la MNB Centre de l'EUFOR se trouve le colonel VILLAUMEY chef de corps du 1° RHP avec le 1et le 4/1° RHP ,le 1° RCP ,une section de mortiers de 120 du 35° RAP ,un détachement drones du 61° RA.
29 juillet 2009
Le colonel CAITUCOLI devient commandant des forces ÉPERVIER et de la MINURCAT avec 4 F1CR ,4Puma ,3C160 et un KC 135.
Après l'été 2009 il reste 300 hommes qui servent à la MINURCAT jusqu'à la fin de l'année.
Octobre 2009
Le dispositif ÉPERVIER est de 974 hommes dont 347 au groupement terre de la 2° DB avec le RMT ,12° RC et 1° RAMa qui se réparti par un EMT du RMT ,un escadron du 12° RC ,une compagnie du RMT et le 3° RHC à N'Djamena ,un groupe d'infanterie à Faya Largeau.Le 1° RAMa est à Abéché avec une section ou un peloton tournant en renfort et un Puma EVASAN.
Au point de vue matériel ,12 ERC 90 ,15VAB ,57 VLRA et 3 Puma.
26 décembre 2009 au 4 janvier 2010
Les EFT ont conduit une mission de reconnaissance dans la région de Biltine en zone de la MINURCAT avec des moyens terrestres et aériens afin de recueillir des renseignements et reprendre contact avec les populations locales.Ce sont 92 militaires qui ont participé à cette opération.
[/b][/b]

william durand

Messages : 1994
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 74
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum