SOCIETE DES VOLONTAIRES

OPEX LEOPARD / BONITE AU ZAIRE 1978

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OPEX LEOPARD / BONITE AU ZAIRE 1978

Message par william durand le Lun 5 Oct - 11:43

OPEX LÉOPARD/BONITE AU ZAIRE 17 MAI AU 16 JUIN 1978
La France signe en 1975 avec le Zaïre un protocole de coopération militaire qui prévoit assistance et formation.
L'opération LEOPARD menée dans ce cadre en 1978 par le 2° REP de la 11° DP à Kolwezi est un exemple caractéristique d'intervention rapide et adaptée pour répondre à une crise limitée.
La crise de Kolwezi est une crise régionale et inter-étatique.
Au début du mois de mai 1978 les héritiers des Tigres katangais opposants au président zaïrois ,exilés en Angola depuis 1963 investissent la région du Shaba ,région minière dont la principale ville est Kolwezi ou vivent près de 2500 européens (français et belges) dont beaucoup travaillent à la Gecamines.Il y a environ 100 000 zaïrois.
Kolwezi tombe le 13 mai ,les rebelles se livrent aux pillages et aux premiers massacres.Le général MOBUTU appelle la communauté internationale à l'aide.L'ambassadeur  de France M.André ROSS et le chef de la mission française d'assistance technique le colonel GRAS avertissent Paris ,demandent une intervention.
Le 311° bataillon parachutiste zaïrois va tenir le pont de Lualaba ,point de passage  entre le Shaba et le reste du Zaïre,il s'empare de l'aéroport de Kolwezi.
En mai 1978 ,le 2° REP du colonel ERULIN est d'alerte Guépard.La date de l'OPEX est fixée au 20 mai.
Le 17 mai le 2° REP est mis en alerte ,il embarque à Solenzara sur un DC8 et des gros porteurs US dans la nuit du 17 au 18 et arrive à Kinshasa la capitale quelques heures plus tard avec mission de sauter sur Kolwezi pour sauver les européens.
Le 18 un message alarmant est capté ,les rebelles veulent quitter la ville et emmener les européens ,il faut agir vite.
Le lendemain d'un C160 et de quatre C130 les légionnaires sautent en deux vagues sur Kolwezi.
Les 1° ,2° et 3° compagnies et une partie de l'EM en premier sur le terrain d'un aéro club au nord de la ville pour sécuriser cette partie ,en une heure la situation est maitrisée.
La 4°Cie ,le PC principal ,la section d'éclairage ,la section de mortiers et les éléments de la mission d'assistance militaire en second sont transportés  par DC10 à Kamina pour être largués le 20 au matin à l'est de la ville avec mission de sécuriser la ville nouvelle et le secteur nord.
Les légionnaires prennent le contrôle de la ville  au prix de violents combats autour de l’hôtel Impala siège du QG rebelle et de l’hôpital.
Le 20 au soir la ville est sécurisée ,les européens pris de panique sont évacués par les parachutistes belges et évacués sur Kinshasa.
Dans les rues il y a près de 900 cadavres.Des reconnaissances vont dans les villages voisins pour obliger les katangais à abandonner le terrain..A Kapata et à Luala ,les combats sont intenses ,les rebelles se replient en Angola abandonnant leur matériel.
Le bilan est lourd:
coté militaire 5 tués et 20 blessés au 2° REP ,6 disparus à la mission militaire française ,1 tué chez les paras belges ,14 tués et 8 blessés au 311° bataillon para zaïrois et près de 250 rebelles tués avec 160 prisonniers.
coté civil ,120 européens tués ,2000 sauvés ,près de 500 zaïrois tués
de nombreuse armes lourdes et des centaines de fusils récupérés.
Une force africaine prend le relais des français mi juin.
suivra
william

On peut rajouter que l'attaché militaire était le colonel LARZUL.
Le 19 mai un para du REP périt à l'arrivée tué par les katangais et que le 20 le sergent chef DANIEL de la 4° Cie est tué
william

william durand

Messages : 1976
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 74
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum