SOCIETE DES VOLONTAIRES

OPEX BARKHANE ,REMPLACE SERVAL et EPERVIER A COMPTER DU 1er AOUT 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OPEX BARKHANE ,REMPLACE SERVAL et EPERVIER A COMPTER DU 1er AOUT 2014

Message par william durand le Ven 9 Oct - 14:06

OPEX BARKHANE A COMPTER DU 1er AOUT 2014
REMPLACE SERVAL ET ÉPERVIER


18 juin 2014 ,deux Puma de l'EH 1/67 et une vingtaine d'aviateurs arrivent à N'Djamena avant d’être déployés quatre mois plus tard au nord Niger pour agir dans la BSS.Sous contrôle tactique désert est le détachement soutient la première phase de la force sur l'aérodrome de Dirkou (Niger) ,il œuvre pour le génie qui réhabilite une piste aéronautique au pied du fort de Madama (25° RGA) soit une plate forme de 75 000m² et deux surfaces bétonnées de 800m² pour accueillir des structures pour la maintenance des aéronefs.
Du 4 au 22 septembre 2014 Reconnaissance au nord du Niger pour trouver un site
Début janvier 2015 ,250 militaires (dont un élément  du 3° RPIMa ) étaient sur place avec 2 hélicoptères de l'armée de l'air (4 pilotes et 4 mécaniciens) et quelques véhicules.Ce harpon vit à la dure et une unité nigérienne (23° BIA) y effectue des reconnaissances.Le terrain est miné.
La 6° ACA a été implantée sur place avec salle d'opérations stérile ,réserves de plasma et 9 tonnes de matériel.Il y a 3 médecins.
Les 31° et 19° RG se sont chargés de la zone vie
Les travaux ont commencé le 4 novembre 2014 pour la piste et au printemps 2015 ,prolongation de 1300 à 1800 M.
Madama est à 100km de la Libye ,400 au nord de Dirkou (soit un jour et demi de piste) et à 10 jours de piste de Niamey
Début décembre 2014 ,le détachement s'installe sur le nouveau site pour appuyer les opérations militaires du GTD-E qui consiste à perturber la logistiques des terroristes.
Pour ce détachement ,7 mandats se sont succédés dans la BSS soit 470 missions de guerre ,plus de 800h de vol
L'opération SERVAL n'est plus ,le 1° aout 2014 elle est rebaptisée BARKHANE, au Tchad EPERVIER disparait aussi ,ses missions sont incluses dans BARKHANE sous les ordres du général Jean Pierre PALASSET ,avec comme adjoint le colonel air Jean François FERLET(futur général).
Le général de La PRESLE en est le commandant opérationnel des troupes.
Le PCIAT est à N'Djamena depuis plusieurs mois.Le périmètre de BARKHANE s'étend sur la totalité de la bande sahélo-saharienne.
Il y a près de 3000 hommes dont 1300 au Tchad (fuseau est) ,300 au Niger qui avec le Mali constituent le fuseau ouest soit 1700 hommes en diminution jusqu'à 1000.A Ouagadougou ,la base arrière du COS et en Mauritanie un ilot à Atar.
Des postes avancés seront créés à Madama (Niger) ou entretenus à Faya-Largeau au Tchad et Tessalit au Mali.
Le Tchad conserve un GTIA et deux bases opérationnelles avancées soutiendront ce dispositif ,Abidjan qui va récupérer une partie des militaires du Gabon soit 650 sur les 1000 présents et Djibouti qui risque de passer de 1950 à 1300 ou moins.
BARKHANE mobilisera 20 hélicoptères ,10 avions de transport ,6 chasseurs et 3 drones.
L'opération a pris d'emblée un rythme assez élevé avec l'OPEX HAVRE et les forces nigériennes ,la logistique des djihadistes est asséchée.Les DLAO ont été très actifs et à la mi septembre 2014 la TF SABRE a occupé les devants de la scène sahélienne.
Un des cadres d'Al Mourabitoune a été arrêté au Niger lors d'une opération du 1° RPIMa avec les hélicoptères du ''Pyrénées''.
Le 1er octobre le GT Désert ouest passe aux ordres du 35° RI avec son chef de corps Ivan MARTIN ,ce transfert d'autorité correspond à la relève du GT Dio du RMT.Le 35° RI sera relevé fin janvier 2015 par le 1° RCP.
Le 35° RI est formé d'une CCL et de la 4/35°RI soit 300 hommes il y a un escadron du 4° RCh sur VBL équipés de Milan ,une section du 19° RG et par l'ALAT.
Le 9 octobre un convoi d'armes descendant de Libye est intercepté au nord du Niger au cours d'une opération aéroterrestre avec les FS.La patrouille de rafale a tiré une GBU12 puis un Tigre du 4° RHFS a ouvert le feu sur les 6 véhicules du convoi et les 20 convoyeurs.Ce convoi a été suivi sur des centaines de kilomètres pendant plus de 20h par deux Reaper de l'escadron de drones 1/33 Belfort.Les hélicoptères sont partis de Ouagadougou à 1500km ce qui a nécessité plusieurs ravitaillements sur la route.Le convoi transportait 3tonnes de matériel dont des RPG et au moins un missile SA7.
Quelques jours après une autre opération a été menée à Kidal pour arrêter les deux présumés auteurs du meurtre d'un officier sénégalais de la MINUSMA.
Le 24 octobre est lancée l'opération TUDELLE dans l'Adrar des Ifoghas pour 15 jours.En investissant le campement repéré par le renseignement que l'adjudant Thomas DUPUY du CPA 10 a été tué et que deux autres commandos ont été blessés dont un grièvement. Une vingtaine de djihadistes ont été neutralisés sur les trente dénombré.
Du 5 au 30 novembre ,le 25° RGA réhabilite la piste en latérite de 800m puis elle sera allongée à 1000m et à 1300 m utiles pour une piste de 1800 m
Le 7 novembre ,deux Gazelle ,un Cougar et un Tigre se posent à Gao venant de Tessalit 500 km au nord ,l'opération TUDELLE se termine ,puis viennent les convois routiers.Les 400 soldats du groupement tactique Désert ouest rentrent après deux semaines intenses.
Pendant TUDELLE ,les hélicoptères ont utilisé leur canon de 30 mm.
Du 20 au 27 décembre 2014 ,s'est déroulée la première opération depuis Madama au Niger après que la piste réalisée par la 1/25°RGA a été déclarée opérationnelle.
MANGOUSTE a permis de mettre la main sur 1 tonne de stupéfiants à bord de deux pick-up par la 2/ 3° RPIMa et un peloton du 1° RHP.Cette opération a été menée des deux cotés de la frontière du Niger et du Tchad par 370 français ,70 nigériens et 110 tchadiens.Le PC étant à Madama.
Début janvier 2015 ,l'effectif dépasse 200 militaires avec le SGTIA du 3° RPIMa ,le soutien vie ,les essences ,le train.
Le 4 décembre atterrissait le premier avion  ,un Casa venant du Tchad ,le 7 c'est un C160 d’Évreux.
14 septembre 2015 ,après 15 mois en Afrique les deux Puma de l'EH 1/67 Pyrénées sont rentrés en France a bord d'un Antonov 124.

EFFECTIFS DE MADAMA AU 1er JANVIER 2015
3° RPIMa , 100 soit 2 sections à 3 groupes et une section voltige
1° RHP, 20
DLAO ,32
35° RAP ?
EH 1/6, 19 avec une équipe médicale
6° ACA ,12 (3/6/3)
25° RGA , 20
31° RG ,0/3/9
24 juillet 2015 ,le BATLOG Charente est chargé de ravitailler les sites de la force au Mali et notamment celui de Kidal ,les véhicules sont immobilisés une première fois au nord de Gao suite aux pluies diluviennes des derniers jours ,le 25 juillet les camions sont à nouveau à Gao sur la plateforme opérationnelle désert (PfOD) ,le 27 juillet ,le convoi reprend la piste mais s’arrête à nouveau.Le capitaine responsable du convoi change d'itinéraire ,les véhicules passent un à un et le convoi arrive à Kidal avec deux jours de retard soit le 29 juillet ,mais 124M3 de carburant sont livrés ,les troupes seront opérationnelles encore 40 jours.

POINT DE SITUATION DU 10 OCTOBRE 2015
Les premiers objectifs sont atteints:
_développement du processus de coordination avec les forces partenaires ,opérations conjointes ou soutien de la MINUSMA.
_action efficace pour assécher le flux logistique.
Le dispositif continue d'évoluer pour gagner en mobilité et rapidité d'action.Un détachement supplémentaire s'est déployé à Aguelal au Niger
Du 19 au 29 aout le groupement tactique désert est Chimère en appui de l'armée nigérienne a mené l'opération Kounama5 dans la région de la Passe de Salvador.
BARKHANE regroupe 3500 militaires.

Du 14 au 22 septembre 2015
Le GT Désert est et les forces armées nigériennes étaient engagées au nord du Niger dans la région de la passe de Salvador ,l'opération Kounama 6 avait pour objectif d'appuyer les nigériens dans le contrôle de la zone afin d'entraver les mouvements des terroristes.Plus de 20 points logistiques ont été repérés et détruits (essence ,eau,armes et munitions)


POINT DE SITUATION AU 17 SEPTEMBRE 2015
La force BARKHANE continue de mener des opérations ciblées pour contraindre la liberté d'action des groupes terroristes.
Des relèves ont été effectuées pour les unités qui étaient sur le terrain depuis 4 mois ou plus.Le colonel GEORGIN ,chef de corps du 2° RIMA a succédé au colonel LAINE chef de corps du 21° RIMa.Le GTD-O prend le nom de Richelieu et agit depuis le 12 septembre 2015 dans sa zone.
La force doit apporter son soutien à l'ensemble des pays de la région ,dans ce cadre elle peut engager ponctuellement certaines de ses capacités au profit des États riverains du lac Tchad dont le Nigeria.La cellule de coordination et de liaison (CCL) basée à N’Djamena concourt à cet effort (20 militaires dont 10 français).
BARKHANE regroupe 3500 militaires ,elle couvre le Mali ,le Niger ,la Mauritanie ,le Burkina Faso et le Tchad avec PC à N'Djamena.Les avions et les drones à Niamey ,les FS à Ouagadougou et Tessalit.

POINT DE SITUATION AU 24 SEPTEMBRE 2015
Fin de l'opération Kounama 6 qui s'est déroulée du 14 au 22 septembre 2015 dans la région de la passe de Salvador dans le nord du Niger avec les forces armées nigériennes qui a permis la découverte de plots logistiques.
Les relèves se poursuivent.Le 20 septembre 2015 ,le lieutenant colonel FRANCO  a succédé au colonel DEPRE sur la plateforme opérationnelle désert (PFOD) à la tête du BATLOG de Gao.Le bataillon Franchet d'Esperey succède au bataillon Charente au terme de son mandat de mai à septembre 2015. Le bilan est remarquable avec 475 410 km parcourus ,2343 tonnes de fret , 1456 mètres cubes de carburant et la préparation de 200 000 repas avec chargement ou déchargement de 544 avions soit 1436 tonnes de fret.

Le 15 octobre 2015 ,on apprend que 3 soldats des FS sont blessé après avoir sauté sur une mine AC de 7 kg au nord du Mali.
Ils sont tous du CPA10 ,il y a deux blessés graves (trauma facial et mâchoire pour l'un ,amputation des deux jambes pour l'autre) rapatriés en France.

Petit récapitulatif des opérations en 2015
150 opérations majeures
100 caches d'armes trouvées
16 tonnes de munitions détruites
08 au 12 décembre 2015 ,opération GOUGOUMA au nord du Niger pour perturber le flux logistique des terroristes.
19 au 20 décembre 2015 ,opération MENAKA au Mali ou les combats ont duré 4 heures .10 terroristes neutralisés ,armement munitions et 2 véhicules récupérés.
Dans la continuité l'opération s'est poursuivie du 21 décembre 2015 au 3 janvier 2016 jusqu'à Beaumont.
Du 4 au 18 janvier ,l'opération ARADOU s'est déroulée dans le Ténéré à l'ouest de Madama au Niger pour affaiblir le flux logistique des groupes armés terroristes (GAT) ,opération menée avec les nigériens dont le résultat est la prise de 6 véhicules ,de l'armement et des munitions.
L'armée de l'air depuis le 13 janvier a effectué 72 sorties dont 13 de chasse ,20 de ravitaillement et de renseignement et 39 de transport.
Fin janvier ,fin de l'opération ARADOU
Du 20 au 29 janvier 2016 s'est déroulée l'opération BUTASTUR à l'est de la boucle du Niger ,opération de contrôle de zone avec l'armée malienne.
Fin janvier aussi ,retour du Groupement de transmissions TARANIS aux ordres du colonel Christophe AUGUSTIN ,chef de corps du 40° RT qui a relevé le 53° RT. Cet élément de 100 militaires rentre du Sahel après 4 mois de présence à assurer les liaisons d ela Mauritanie au Tchad.Ils étaient implantés au Niger ,au Tchad et au Mali.
Le colonel AUGUSTIN  avec son PC à N'Djaména  ,chef du BIA commandait 210 hommes.
Ils ont été relevés par le 41° RT.
3 février 2016
Arrivée à Gao de 3 LRU (lance roquette unitaire ) du 1° RA de Belfort-Bourogne escortés de 50 véhicules (sur les 12 du régiment ,portée 84km et précision 4m).Les engins ont pris la mer depuis la France pour Abidjan ,puis ils ont rejoint Niamey au Niger avant de se diriger vers le Mali.Chaque LRU est servi par 30 militaires (équipe de commandement ,de transmission longue distance ,reconnaissance et soutien logistique).Les LRU vont appuyer  le GTD-O.
Daech est très présent en Libye et les LRU sont à Tessalit depuis le 14 février, point stratégique qui permet des vues sur l'Algérie et le Niger ainsi que sur le Maroc et la Libye.
Les LRU sont arrivés 48h après qu'une centaine de véhicules et un millier de combattants du GTIA est investi Kidal le 1er février
Du 1 au 5 février 2016
L'effort est en direction de la région de Tessalit.
100 soldats français sont déployés entre Tessalit et Tedjoudjemet (opération DIGNE)  ,suivi d'une opération aéro terrestre nommée FEISSONS à compter du 5 février au SE de Tessalit pour neutraliser les caches d'armes et détruire des roquettes.
Le 5 février ,un officier malien et tué dans l'attaque d'une base de l'ONU à Tombouctou (UNPOL).
Du 7 au 16 février 2016 opération bipartite LA MADINE avec les forces maliennes dans la région de Tombouctou.Il s'agit d'un nœud important de circulation entre la route des puits et les voies commerciales vers le nord
Le 12 février ce sont 3 maliens qui perdent la vie à Tombouctou au cours d'une embuscade.
Le 13 février ,attaque d'un camp de l'ONU à Kidal ,il y a 6 morts guinéens de la MINUSMA et 30 blessés.
Le 14 un véhicule type 4x4 français saute sur une mine ou un engin explosif  à Kidal ,il n'y a pas de  victimes ,les 4 ou 5 occupants sont commotionnés.
18 février 2016 ,regain de tension au nord du Mali.
La force Barkhane dispose maintenant de 3 lance roquettes unitaires (LRU) qui vont pallier le départ des 2 Mirage 2000D qui vont renforcer la mission CHAMMAL en Jordanie.
Durant les mois de janvier et février ,la force a été relevée en totalité:le 16° BC a relevé le 2° RIMa ,le 501° RCC a relevé le RICM ,le mandat septembre 2015 / janvier 2016 s'achève avec une vingtaine d'opérations importantes comme VIGNEMALE d' octobre à novembre 2015 avec la participation de 1000 hommes.
28 février 2016 ,un sous groupement tactique interarmes (SGTIA) est déployé pour soutenir la MINUSMA dans ses opérations de contrôle de zone région Kidal
29 février 2016
Un des principaux chef d'AQMI a été tué région Tombouctou au cours d'une opération française.Un autre a été visé près de Gao mais il a pu échapper.
Fin février ,fin du mandat du GT Désert RICHELIEU (2° RIMa) après 4 mois passés à Gao.Le colonel GEORGIN chef de corps du 2° RIMa a dissous le GTD le 4 mars au Mans.
La MINUSMA forte de 10700 militaires est déployée dans toutes les villes importantes notamment dans la boucle du Niger.20 militaires français y participent ,le général GOMART est chef d'état major de cette force.Des officiers français sont présents dans les 3 EM de secteurs (Kidal ,Gao ,Tombouctou).
L'opération GABI entre le Burkina et le Mali et l'opération OSSAU région d'Ansongo6Ménaka au Mali ont permis le contrôle des zones avec les partenaires du Sahel.
L'opération OSSAU en cours depuis le 28 février 2016 avec 600 soldats français et 200 maliens est une opération de sécurisation de zone. Fin de l'opération 28 mars 2016.L'opération s'est déroulée région du Gourma et d'Ansonge-Ménaka en appui des forces maliennes.Un groupement tactique de reconnaissance a été créé (GTR) en regroupant les unités de recherche et de reconnaissance.Plus de 600 soldats et 200 véhicules aux cotés de 200 maliens ont été engagés.
Le DLAO 3 (Ansongo) a concentré son action sur l'axe Ansongo -In Deliman- In Ekar-Menaka ,axe vital pour le commerce visé par les GAT. Le DLAO 4 a porté son effort secteur de Bambara-Maoundé en appui de deux sections maliennes puis vers Goundam.
Le GTR  a expérimenté l'utilisation de quads ,ces engins équipent un peloton du 2° RH
Afin d'appuyer les forces maliennes ,BARKHANE a modifié son dispositif ,mis sur pied un GTIA temporaire à dominante aéromobile avec une compagnie d'infanterie de la base opérationnelle avancée de Cote d'Ivoire.
Depuis le 17 février 2016 ,les équipages ont mené 219 sorties aériennes dont 31 de chasse ,56 de ravitaillement ,132 de transports de troupes et de matériels.
Au nord du Niger l'opération MONTVERT a été menée du 10 au 23 mars 2016 région d'Aguelal pour interdire le flux logistique des terroristes.
A la frontière entre le Mali ,le Niger et le Burkina Faso ,le détachement de liaison et d'appui opérationnel (DLAO) d'Ansongo a appuyé les forces maliennes et nigériennes du 7 au 25 mars.L'opération LABASTIDE avait pour objectif d'escorter une mission humanitaire.
6 avril 2016 ,lors de l'inauguration du barrage de Tessalit , l'opération PIANELLO a été mise en place  par le groupement tactique désert ouest (GTD-O) pour escorter les autorités et assurer la protection du site soit 160 hommes
8avril 2016
Un convoi logistique de 60 véhicules quitte Gao pour rejoindre Tessalit au nord du Mali.Le 12 avril vers 9h20 ,un VAB en tête est frappé par une charge explosive ,un soldat français est tué ,il s'agit du 1° classe Mickaél POO SING du 511° RTrain ,il y a aussi trois blessés dont deux décèderont des suites de leurs blessures ,le Maréchal des Logis Damien NOBLET et le Brigadier Michael CHAUWIN du même régiment
depuis le 10 avril les DLAO 3 et 4 d'Ansongo et de Tombouctou (30 hommes chacun) ont appuyé les forces maliennes dans le secteur ou s'est déroulé l'opération OSSAU.
En avril 2016 est créé lee GTD Tigre au Mali avec les 7° et 13°BCA ,le 4° RCh ,le 93° RAM ,le 2° REG et le 21° RIMa soit 800 militaires aux ordres du général Vincent PONS.
Du 28 avril au 3 mai 2016
La force Barkhane appui des opérations menées par les forces armées maliennes régions de Tombouctou et Ansongo.
Les équipages ont réalisé 42 sorties depuis le 27 avril soit 6 de chasse ,18 de recueil de renseignement et 18 de transport de troupes et de matériels
Du 18 au 24 mai ,les aéronefs ont réalisé 74 sorties dont 11 sorties chasse ,16 de renseignements et 47 de transport.
Le 20 mai le sous groupement d'infanterie à distribué des kits scolaires et des vêtements aux écoliers au cœur de la ville de Kidal.
Du 25 au 31 mai la force aérienne  de BARKHANE a réalisé 81 sorties dont 12 chasse ,21 de renseignements et 48 de transport.
Le 30 mai 2016 les militaires du 4° RCh ont rejoint Paris pour embarquer et rejoindre Tchad et Mali (GTIA Edelweiss) aux ordres du colonel FATINET avec 3 escadrons ,deux sections du 27° BCA ,une section du 2° REG et une équipe du 93° RAM.
Depuis le 22 mai l'opération SIHAM  est menée avec les forces maliennes et nigériennes au sud de Ménaka avec plus de 1300 soldats.Le DLAO d'Assongo appuie cette opération.
L'opération a duré jusqu'au 3 juin 2016 entre le Mali et le Niger. Il s'agissait de la 13° opération de contrôle transfrontalier.Cette opération était commandée depuis Niamey à partir d'un centre des opérations tripartite.
Le 25 mai les forces armées nigériennes ont été accrochées à 20km de Tiloa par des groupes de terroristes armés

Du 8 au 14 juin 2016, la composante aérienne a réalisé 83 sorties dont 7 de chasse ,14 de receuil de renseignements et 62 de transport.
Depuis janvier 2016 ,19 livraisons par air ont été réalisées pour 80 tonnes de fret,la dernière a eu lieu le 14 juin 2016 au nord du Mali avec largage de 10 tonnes d'eau avec un C130.
Du 25 juin au 1° juillet ,opération de zone de contrôle EYCHAUDA dans le secteur Assongo-Gao par 2 compagnies maliennes appuyé par un détachement de liaison et d'appui opérationnel français et des unités de la MINUSMA.
Du 27 juin au 3 juillet 2016 ,l'opération de contrôle de zone SCORPION 9 a été conduite dans la passe de Toummo avec les forces nigériennes et un sous groupement tactique désert blindé de Barkhane. Le flux logistique des groupes armés terroristes ont ainsi été perturbés.
27 juin 2016,dissolution du groupement tactique désert blindé (GTD-BLD) baptisé SALAMANDRE  commandé par le colonel Vincent MARY;
Le 501° RCC principal contributeur du groupement a été déployé dans le fuseau Est et Ouest de la bande Sahélo-Saharienne ,au Tchad ,au Niger et au Mali.Les 250 cavaliers sont arrivés début février 2016 et a relevé le RICM.
Du 29 juin au 5 juillet 2016 ,Barkhane mène au Mali des patrouilles région Gao et des opérations de contrôle de zone  entre Kidal ,Abeilbara,Tessalit.
La composante aérienne a réalisé 78 sorties dont 4 de chasse ,14 de renseignement et 60 de transport.
Du 20 au 26 juillet 2016 ,la composante aérienne a réalisé 74 sorties dont 10 de chasse ,13 de renseignement et 51 de transport.
Le 26 juillet ,4 Mirage 2000 ont atterri à Niamey pour un retour dans l'opération (2 Mirage 2000D de la 30 escadre de chasse de Nancy et 2 Mirage 2000C d'Orange avec un ravitailleur C135).
Juillet 2016 ,le général de division Patrick BRETHOUS qui commande BARKHANE et ses 3500 militaires depuis N'Djaména ,transmet son commandement au général de division Xavier de WOILLEMONT.
Du 31 juillet au 6 aout 2016, se déroule l'opération EYGAUX par les forces maliennes avec l'appui des DLAO 3 et 4 ,afin de contrôler la zone de Gourma.Sur les 350 militaires qui participent à l'opération il y a 80 français.
31 juillet 2016 à 6h40, un convoi quitte GAO en direction de Gourma entre Tombouctou et Hombori , l'opération est menée par les forces maliennes qui ont pour mission un contrôle de zone.Le DLAO 3 et une section du 27° BCA avec des sapeurs du 2° REG sont présents pour les appuyer en cas d'attaque.Ils ont profité de cette mission pour se rapprocher des populations peu habituées à voir des militaires sous la protection des chasseurs alpins qui ont patrouillé autour des villages.
Aout 2016 ,le 8° RPIMa relève le 2° REP à l'est il est renforcé par un escadron du 3°RH ,un détachement du 17°RGP et un détachement du 35° RAP ,ils forment le GTD-Est Chimère.Ils ont participé à trois opérations aéroportées au cours des opérations KOUNAMA 4 ,5 et 6 au nord du Niger ce qui a permis la saisie de véhicules ,d'armes et de drogue.
Du 13 au 18 aout 2016 , les forces maliennes ont mené une opération de contrôle de la région d'Assongo-In Delimane avec l'appui du DLAO3. L'opération a duré 5 jours avec des patrouilles et des reconnaissances ,c'est la 3° opération menée dans ce secteur.
Depuis le mois de mars 2016 les soldats de BARKHANE patrouillent au quotidien dans Kidal ou des factions s'affrontent pour son contrôle.Les chasseurs du 27° BCA sont présents dans tous les quartiers ,ils proposent aussi leur aide médicale à la population.Ces patrouilles perturbent durablement l'action des groupes terroristes.
Du 11 au 20 aout 2016 , les forces maliennes et les soldats de BARKHANE ont mené une ouverture de route entre Gao et Anéfis dans le cadre de la lutte contre les engins explosifs  improvisés. Après une première reconnaissance entre Gao et Tabarkortla la centaine de soldat français et les soixante soldats maliens ont mis en place une contrôle de zone . Le 17 aout ,la force a découvert une cache d'armes avec une cinquantaine d'obus de mortier,des roquettes ,des roquettes de RPG ont aussi été saisies.
Du 13 au 19 aout l'opération de contrôle de zone SCORPION 10 a été conduite dans la passe de Zouzoudinga au NO de Madama en liaison avec les forces nigériennes.
Du 8 au 15 septembre
Opération THOR 2 avec des reconnaissances de village par un SGT Désert au sud d'Abeibara et opération TACUL le long de la frontière algérienne dans les alentours de Talhandak . L'aviation a réalisé 92 sorties dont 10 par les chasseurs en appui de la force au sol.
Du 12 au 17 septembre 2016 ,opération ARAR 6,de contrôle de zone en appui d'une section des Forces armées nigériennes ,région Madama au nord du Niger.Au total 75 soldats français et nigériens ont manœuvré ensemble.
Du 20 au 26 septembre l'opération EFFRAIE s'est déroulée autour dse Gao conduite par les forces maliennes avec l'aide des français.Cette opération a permis de sécuriser la ville et ses alentours.
Activité aérienne soutenue avec 99 sorties dont 8 chasse en appui des opérations terrestres ,13 de ravitaillement et renseignement et 78 de transport.
5 et 6 octobre ,patrouille motorisée région d'In Delimane avec appui d'un DLAO de Barkhane
9 octobre 2016 ,6 militaires français sont blessés au nord du Mali par un engin explosif improvisé.
Octobre 2016 , les Pays Bas confirment le maintien de leur participation à la MINUSMA avec des effectifs à 290 militaires pour collecter et analyser les renseignements.Les hélicoptères néerlandais rentreront donc au pays sans être remplacés. Le Canada pressenti n'a pas donné suite et l'Allemagne  devrait engager 300 militaires supplémentaires.
Du 17 au 31 octobre 2016 ,opération BOURKHANE ,opération transfrontalière entre le Mali et la Mauritanie au sud ouest de Tombouctou. Les 3 compagnies d'infanterie malienne ,les unités spéciales mauritaniennes ont été soutenues par  un DLAO et un sous groupement tactique blindé ''désert'' (SGTD-B) et par des moyens aériens soit au total 500 militaires.
Du 31 octobre au 4 novembre 2016 ,opération CRABE avec les maliens au nord d'Ansongo avec appui du DLAO 3 et d'une section d'infanterie du groupement tactique
Du 2 au 8 novembre 2016 ,des incidents sécuritaires se sont déroulés à Kidal et dans la région de Tombouctou contre la MINUSMA.
Montée en gamme de BARKHANE:
_déploiement de 2 éléments à 2 pièces Caesar au sein des groupements tactiques désert infanterie et cavalerie.
_ ré-articulation du GTIA-A avec Caïman et Tigre ,sa composition a été remodelée pour renforcer sa capacité d'appui.Les 17 hélicoptères comptent 6 Puma ,4 Gazelle et maintenant 4 Tigre et 3 Caïman .Ils sont positionnés à Gao.
Au 16 novembre 2016 ,il y a 6 semaines que 1250 hommes de la 7° BB sont déployés aux cotés des unités africaines et de la MINUSMA.
Ils forment le GT désert Ardent avec le 152° RI ,le 35° RI et le GT désert Conti avec le 1° RCh et le 1° RTir ,ils sont renforcés du 68° RAA et du 3° RG auxquels s'ajoutent 50 transmetteurs de la 7° CCT en renfort du GTRS Léopard du 48° RT.
Ils sont déployés au Mali ,au Niger et au Tchad entre Gao ,Tombouctou ,Ansongo ,Tessalit ,Mdama ,N'Djamena ,Abéché et Faya.
Depuis leur arrivée ils ont participé aux opérations Bourkhane ,Claudine et Crabe
Du 5 au 10 novembre 2016 , 150 militaires appuyés par les hélicoptères ont participé à l'opération ITHAQUE 2 à Talhandah .Ils ont pu reconnaitre l'axe Tessalit/Talhandah.
Puis du 10 au 13 novembre 2016 ,l'opération CHEVREUL s'est déroulée région de Tombouctou avec une section malienne et le DLAO4.

Point de situation le 1er décembre 2016
Du 21 au 27 novembre 2016 opération CANJUERS controle de zone au NE  d'Ansongo au Mali par les forces maliennes et un DLAO.
Du 16 au 27 novembre ,l'opération MICHI a été conduite de part et d'autre de la frontière nigéro-tchadienne dont le PC était à Madama. Deux compagnies nigériennes et tchadiennes et un DLAO y ont participé avec appui des moyens aériens de la force Barkhane ,soit 300 militaires.Deux véhicules ont été interceptés par les nigériens et des mines et des munitions découvertes près de la frontière tchadienne ont été neutralisées.

Point de situation le 8 décembre 2016:
Au centre d Mali ,des groupes terroristes harcèlent les troupes internationales.
Du 17 novembre au 5 décembre le GTD-Blindé a conduit l'opération EMMA 7 au nord du Mali ,opération de contrôle de zone entre Gao et Aguelhok qui a engagé près de 300 militaires et 100 véhicules ,deux sous groupements Désert renforcés de génie,artillerie et moyens aériens.
Les 2 et 3 décembre 2016 des équipes de démineurs ont détruit 27 roquettes d'un vieux BM21.
Une aide médicale a été apportée le 29 novembre à Aguelhok avec un médecin de Barkhane.Ce type d'opération médicale est de plus en plus appliqué.

2017
Le GTB (groupement tactique blindé) Douaumont formé des RICM ,1° ,2° et 3° RIMa ,126° RI ,11° RAMa ,6° RG aux ordres d'un EMT du RICM sera déployé au Sahel dans le cadre de l'opération Barkhane.
Le 27 janvier 2017 ,une quarantaine de soldats du RICM partira pour 4 mois avec le colonel François Régis JAMINET qui commandera l'ensemble qui comprendra 400 hommes qui rejoindront le précurseur.
14 février 2017 ,la force Barkhane est informée de l'imminence d'une attaque terroriste à Kidal,une opération est immédiatement lancée pour stopper la préparation de l'attentat . Une trentaine de soldats des 3° RIMa ,6°RG et 11° RAMa issus du GTD Inf Korrigan ,forment l'élément d'intervention qui va neutraliser un plot logistique terroriste et 15 obus de mortier de 60mm équipés de leurs fusées.
25 février 2017
Un DLAO se constitue à Tillaberi au profit des nigériens sit 50 à 80 hommes des Forces spéciales avec guidage aérien.
Les FAN ont été la cible des djihadistes et 15 soldats nigériens ont été tués le 22 février dans la zone de Oualam (Tillabéri).
Au Niger se trouvent 4 Mirage 2000 ,5 Drones Reaper pour le renseignement ,des soldats sont positionnés à Madama au nord et à Diffa au sud est du pays.

Point de situation du 2 mars 2017
Le 22 février une embuscade a eu lieu contre les FA du Niger à Tiloa  qui a fait 16 morts et 18 blessés.Le Niger a demandé à Paris un appui dans cette zone. Un DLAO se constitue à Tillabéri soit 50 à 80 hommes des FS avec guidage aérien.
Des soldats français sont à Madama au nord et à Diffa au sud est..
Du 17 au 24 février ,le Groupement Tactique Désert-Hélico Hombori a participé à un entrainement avec les parachutistes maliens.
A Kidal le Groupement Tactique désert Korrigan a effectué plusieurs patrouilles.
Depuis le 9 février 16 VBCI sont à Gao au GTD-B pour effectuer des patrouilles à compter du 1er mars.Le 2° RIMa et le RICM qui renforcent le dispositif.

Point de situation au 9 mars 2017
Le 5 mars ,attaque du poste malien de Douentza qui a fait 11 morts
Du 15 février au 5 mars les Forces armées maliennes et Barkhane ont participé à l'opération Tomonon à la frontière mauritanienne.Il y avait 6 compagnies maliennes ,le DLAO4 et un sous groupement du GTD-B soit 400 soldats et 100 véhicules.
Les reconnaissances et les controle sont permi de récupérer des armes et des munitions.

Les 11 et 12 mars 2017 a eu lieu le premier vol des deux derniers drones Reaper mis en place à Niamey au Niger. Ce vol a eu une durée de 20 heures.
Depuis janvier 2017 les drones ont effectué 1500 heures de vol.

Point de situation du 9 mars 2017
Retour du GTIA Désert Conti du 1° chasseur avec 700 militaires.
Le 13 mars attaque du marché d'Assongo qui a fait 5 morts dont 2 militaires maliens.
Le GTD Korrigan a été déployé pendant 10 jours région Kidal pour rechercher des caches d'armes et dépolluer la région de munitions.Y ont participé 450 hommes avec 110 véhicules et 3 hélicoptères.
A In Tachdait ont été découverts 40 tubes de lance roquette ,5000 cartouches ,des obus de mortier qui ont été détruits.
Les DLAO d'Assongo et de Tombouctou récupèrent une section d'infanterie et forment un nouveau DLAO.
Le 25 mars 2017 20 hommes de la 1° division vont intégrer le PCIA au Tchad suivis le 31 mars de 20 supplémentaires

Point de situation au 22 mars 2017
A Gao ,opération FILIDJIO contre les groupes terroristes  armés. Les FAMa patrouillent dans la ville avec l'aide de la MINUSMA et une centaine de militaires du GTBlindé Douaumont.
A Kidal ,patrouilles du GTD Korrigan.
A Tessalit ,opération BURGRAVE avec les commandos parachutistes maliens ,région Hombori pour sécuriser la RN 16 . Y participent le GTDésert aéro combat (GTDA) Hombori ,le SGDésert blindé Douaumont ,des moyens air , 500 militaires maliens et français ,100 véhicules et 10 hélicoptères.

Point de situation au 30 mars 2017
Le 25 mars le poste malien d'Al Moustarat faisant 3 morts.Une patrouille de Mirage 2000 a du intervenir et 2 blessés ont été évacués par hélicoptère.
Dans la nuit du 28 au 29 mars ,c'est le tour du poste de Boulikessi d’être attaqué faisant aussi 3 morts dont 2 gendarmes maliens et un civil.
L'opération FILIDJO/BANCO s'est poursuivie avec l'appui du GTD blindé Douaumont du 21 au 23 mars .Des opérations de controle ont eu lieu jusqu'au 22 mars avec appui du génie ce qui a permis de découvrir des équipements électroniques ,de l'armement et des munitions récupérées par les maliens.

Du 5 au 15 avril 2017 ,opération franco-malienne IOKE1 sur la Transsaharienne.
Le GTD infanterie Korrigan a conduit l'opération dans la région d'Almoustarat avec le GTIA8 des forces maliennes.
Dans un premier temps les maliens ont été instruits sur les points essentiels d'une opération puis les forces ont mené des opérations de controle de zones dans la profondeur.Les reconnaissances jusqu'à Tabankort sur l'axe Almoustarat - Anefis font partie d ela lutte contre les poseurs d'engins explosifs improvisés.


Le 6 avril 2017
L'opération PANGA est en cours à la frontière du Burkina Faso avec des soldats burkinabés et maliens appuyés par la force Barkhane qui dispose d'hélicoptères et de blindés.
Depuis le 26 mars les opérations s'enchainent entre Gao et Mopti avec un PC des trois nations à Mopti.Les français sont du GTD Douaumont  (Gao) et du DLAO3 (Assongo).
Le 5 avril 2017 lors d'un accrochage avec les terroristes au Mali ,le Cch Julien BARBE du 6° RG a été tué au combat.
Depuis le 18 mars et  jusqu'au 30 avril 2017 s'est déroulée l'opération IENA I au nord du Mali pour contrôler la zone avec le GTD Désert Korrigan soit 460 soldats français en 4 sous groupements appuyés par les drones ,des hélicos et l'aviation.Cette opération a permis de découvrir de l'armement ,des munitions ,des équipements ,4 affuts de mitrailleuse ,2000 cartouches de petit calibre ,200 kg de composants pour Engins explosifs ,des mitrailleuses ,des fusils AK47.
A Niamey au Niger se trouvent 2Mirage 2000D et 2 Mirage 2000C.
A N'Djamena 2 Mirage 2000D et 2 Mirage 2000N.
L'aviation de Barkhane a réalisé 73 sorties dont 16 de chasse ,35 de transport et 22 ravitaillement.
Du 12 au 26 avril s'est déroulé l'opération IENA 3 entre Tabankart et Aguelbak par le GTD infanterie Korrigan .Pendant 3 semeines ,3SGTD soit 350 hommes et 100 véhicules ont effectué des reconnaissances d'axe ,des contrôles de zones et de campements qui ont permis la prise de 15 RPG ou SPG avec 70 munitions associées ,40 obus de gros calibre et du matériel divers.
Début avril s'est déroulée l'opération IOKE 1 par le SGTIA du 8° bataillon malien avec le SGT Désert Korrigan ,il s'agit de patrouilles à Amoustarat.

Point de situation au 13 avril 2017
L'opération PANGA a pris fin le 8 avril au sud de Hombori avec 1300 hommes ,200 véhicules et 10 hélicoptères

Le 18 avril le camp malien de Gourma Rahous (région de Tombouctou) a été attaqué par une nouvelle mouvance terroriste.4 maliens ont été tués et 16 autres blessés.Les terroristes se sont enfuis avec des véhicules du camp mais suite à l'intervention d'abord des hélicoptères de l'ONU arrivés sur les lieux ou ils n'ont trouvé personne puis de la force Barkhane qui a stoppé leur fuite à 30 km ,au bilan 10 terroristes ont été tués.Les blessés ont été évacués vers Gao.
Après l'attaque du camp ,l'armée malienne a poursuivi des opérations de controle au Sud de Gourma.

Point de situation le 27 avril 2017
La force conjointe du G5 a été validée par l'Union africaine ,elle pourra déployer 5000 hommes pour lutter contre le terrorisme.
Le 20 avril ,l'opération WAATI menée par les forces maliennes et le DLAO4 à Tombouctou et sa région a été organisée pour mener des patrouilles ,vérifier des check points pendant que la MINUSMA protégeait les bâtiments pour sécuriser la mise en place des autorités intérimaires.

Opération BAYARD du 27 mars au 22 avril 2017 à Gao ,le Groupement désert blindé Douaumont a réalisé diverses instructions pour 70 maliens .
A Tessalit c'est le GTD infanterie qui a réalisé l'instruction combat infanterie.
Au cours du weed kend des 29 et 30 avril 2017 ,la force Barkhane à neutralisé une vingtaine de jihadistes au sud ouest de Gao dans la zone ou le Caporal chef du 6° RG a été tué dernièrement.
L'opération s'est déroulée dans la forêt de Foulsané à proximité de la frontière Mali/Burkina Faso.
Dans un premier temps des Mirage 2000 ont effectué des frappes sur des dépôts logistiques ,refuge des terroristes puis deux hélicoptères Tigre ont sécurisé la zone pour permettre le poser des commandos de montagne par hélicoptère Caiman enfin des commandos parachutistes et des démineurs ont fouillé cette zone et ont découvert un important arsenal d'armes et munitions qui a été détruit.
En fin de matinée du 30 ,les soldats français sont pris à partie par un ennemi qui refuse le combat et prend la fuite.Il faut rajouter au bilan la prise de 20 motos ,de 2 pick-up ,de matériel informatique.Le désengagement a eu lieu le 30 avril

Point de situation du 18 mai 2017
Après 45 jours d'opération à Foulsané ,Barkhane mène des patrouilles pour sécuriser les villes.

175 soldats du 503° RTrain de St Gilles (Nimes) ont rejoint le Mali .Ils ont relevé un élément du 503° parti en janvier 2017.Depuis septembre 2016 ,500 hommes de ce régiment ont participé à l'Opération Barkhane.
Le 23 mai 2017 ,230 hommes du 126° RI (Korrigan) sont en renfort à Almoustarat et participent à l'opération IOKE2.

Point de situation du 24 mai 2017
Visite du Président de la République et de la Ministre des Armées.
Les Priorités sont renforcées:
_combat contre les terroristes
_développement du partenariat pour assurer la sécurité
_entretien des liens avec les populations.

Entre le 28 mai et le 1er juin ,Barkhane a réalisé une opération conjointe avec les maliens dans la forêt de Serma à 200km au SO de Gao ,mettant hors de combat une vingtaine de terroristes.
L'identification des renseignements a permis de localiser cette zone.
L'opération DAGUE a été déclenchée le 30 mai pour détruire ce groupe.
Les Mirage 2000 ont conduit des frappes aériennes suivies des hélicoptères d'attaque Tigre.
Le dispositif air a protégé le poser des groupes commandos par hélicoptère Caïman et Puma.Des éléments d'infanterie et du génie ont assuré les appuis.
Les objectifs ainsi pris ont fait l'objet de fouilles qui ont permis de saisir de l'armement individuel et collectif ainsi que des munitions.
Pendant les fouilles la surveillance aérienne a été assurée par les drones Reaper et l'ATL2.

Le 3° escadron du 4° régiment de chasseur a rejoint l'opération fin mai 2017;

1er juin 2017
Plusieurs obus de mortier sont tirés près de la base de la MINUSMA à Tombouctou ,un obus tombe à l'intérieur du camp blessant de 5 à 7 militaires français dont un grièvement pris en charge immédiatement par le service de santé.
Une opération est en cours pour trouver ceux qui ont tiré.
4 autres blessés ont été soignés à l'antenne médicale suédoise ,mais on ne connait pas leur nationalité.
Le français grièvement blessé a subi une intervention chirurgicale sur place ,son état ne permet pas encore son transport.
10 juin 2017
Le colonel Emmanuel DEVIGNE commandant le 13° BCA succède ua colonel François Régis JAMINET commandant le RICM .Il s'agit d ela relève entre Douaumont et Roc Noir sur Gao.
Roc Noir est constitué d'environ 600 soldats des 13° ,7° et 27° BCA ,du 4° RCH ,du 2° REG ,du 35° RI répartis entre Ansongo et Tombouctou.
Les 400 soldats du RICM ont servi de janvier à juin 2017.Le 16 juin ,50 hommes de l'ECL étaient de retour.Pendant ce séjour ,le RICM a eu 2 blessés légers.
17 juin 2017
Attaque contre les Forces armées maliennes dans le nord à Bintagoungou (80 km ouest de Tombouctou) vers 5h du matin.Le bilan est lourd ,5 soldats maliens tués ,8 blessés et 4 disparus ,le magasin de munitions incendié ,9 véhicules perdus dont 8 détruits.La MINUSMA a évacué les blessés par hélicoptère vers Tombouctou.
Nuit du 17 au 18 juin 2017
Le soldat de 1° classe Albéric RIVETA du 1° RCP est tué au cours de l'opération aéroportée Aquila dans la région d'Almoustarat.Il y a eu d'autres soldats blessés.
Il est prévu un largage de nuit de 100 parachutistes de la réserve opérationnelle de théatre par 3 C160 sur une position reconnue et tenue secteur de Toukent par des commandos maliens et français infiltrés par hélicoptère avec appui de Mirage 2000 du détachement chasse de Niamey,plusieurs parachutistes se sont blessés ,le 1ère classe RIVETA a été trouvé en arrêt cardio respiratoire ,son décès est constaté à 6h à l'unité médicale opérationnelle rôle 2 de Gao.
Le 18 des troupes sont appelées suit à l'attaque d'un lieu de villégiature ,le campement Kangaba ,site prisé des expatriés proche de Bamako.Il y a eu 2 morts et 36 clients ou employés otages ont pu être  libérés .
Les forces spéciales maliennes appuyées par la force Barkhane et la MINUSCA ont ratissé pour retrouver des assaillants dont 5 ont été tués.

20 juin 2017
Le détachement du 503° RT de Nimes qui se trouvait à N'Djaména au Tchad est rentrè de mission.
Il armait le DETLOG N°9 de l'opération Barkhane avec 35 hommes.Cette unité constitue la composante terre du GSO (groupement de soutien opérationnel) de l'opération.

Point de situation le 22 juin 2017
La période des relèves s'achève.
L'opération AQUILA s'est déroulée du 17 au 20 juin 2017 région d'Almoustarat avec les forces maliennes.
A Tombouctou des patrouilles ont lieu aux portes de la ville.
Au nord le GTD Blindé récemment déployé mène ses opérations région de Kidal.
A Tessalit du 5 au 8 juin 2017 ,un détachement du GTD Blindé Edelweiss instruit les troupes maliennes.
Du 13 au 17 juin 2017 ,un sous groupement du GTD Blindé Edelweiss était en opération de controle région Essouk ,60 km au nord de Kidal.Cette opération CHEVAUCHEE est dans la continuité de IOKE1 , IENA et IENA 3 de lutte contre les GAT.
Partant de Kidal ,100 soldats et 30 véhicules ont réalisé une reconnaissance des voies d’accès traversant la zone.
Enfin du 15 au 22 juin 2017 ,la force aérienne  a effectué 82 sorties dont 28 de chasse ,23 de ravitaillement ou de renseignement et 31 de transport.

Du 5 au 11 juillet 2017 ,l'armée de l'air a effectué 70 sorties dont 33 de chasse ,17 de ravitaillement et de renseignement et 20 de transport.
Du 6 au 13 juillet 2017 ,l'opération transfrontalière SOUDOUBABA ,forte de 1000 hommes de Barkhane ,du Mali et du Niger et de 200 véhicules ,soutenue par des moyens aériens et de renseignement dans une zone de 7000 km² a été menée depuis le PC à Ouallam au Niger et à nécessité 3 EMT pour conduire ces opérations de controle de zone et de reconnaissance.

Le 8 juillet 2017
Trois soldats français sont blessés suite à l'explosion d'une mine en zone de Tessalit en mission logistique à bord d'un VBL
Deux des blessés ont été rapatriés en France ,leurs jours ne sont pas en danger..
Ce méme jour (info du 13 juillet 2017) un chef jihadiste est capturé à Mougna dans la région de Mopti.
Le 9 juillet 2017
Un convoi des FAMa est tombé dans une embuscade tendue par des terroristes à 60km de Ménaka dans le Nord Est ,il y aurait eu 3 tués et 5 disparus.
Le 10 juillet ,deux hélicoptères français en reconnaissance essuient des tirs à partir de deux véhicules transportant des personnels .Les commandos héliportés engagent le combat ,plusieurs terroristes sont tués ,l'opération est couverte par les forces maliennes.
Un djihadiste est neutralisé tentant de poser un engin explosif près d'Ansongo.Au total 12 terroristes sont tués.
Une semaine avant ,le GTD-B et des commandos de montagne ont saisi des munitions au cours de l'opération SARAKA au Nord du Mali (1000 cartouches ,roquettes ,LRAC et d'autres armes).
Du 12 au 18 juillet 2017 ,l'armée de l'air a effectué 26 sorties de chasse dont 18 ravitaillement en vol et 29 soutien de transports.
18 juillet 2017
La 2/13°BCA est stationnée à Kidal et à Tessalit ,depuis peu ont rejoint un peloton de reconnaissance et d'investigation du 4° RCh ,un groupe d'aide à l'engagement direct (GAED) du 7° BCA. Ces unités apprennent le désert après la montagne.

Depuis la mi mai 2017 ,la 4/13° BCA est déployée au sein du GTDI Roc Noir dans la boucle du Niger.
La compagnie est engagée en 2 sous groupement à 2 sections. Le DIA-PMO3 (détachement Partenariat militaire opérationnel) sur la plate forme d'Ansongo avec 100 hommes dont des éléments du 4° RCh ,du 2° REG ,du CPA21 et de l'ETAP. A plus de 400km de l'autre coté du Niger à Tombouctou le capitaine adjoint de la 4 commande le DIA-PMO4.
Depuis leur arrivée ,les chasseurs et les renforts arpentent les rues de Tombouctou et d'Ansongo.
Le DIA-PMO3 a été engagé du 20 au 25 juin 2017 dans l'opération VIALET dans l'est à la frontière du Niger.
Ce DIA est arrivé au Mali mi juin pour 4 mois.

20 juillet 2017
La force Barkhane est engagée en appui d'une opération entre le Mali et le Niger (SOUDOU BABA) du 6 au 13 juillet.Il s'agit de reconnaissances d'itinéraires et de sécurisation de localités.
Les FAma avec le DPMO3 et le FANiger avec le DPMO2 ,soit 1000 hommes engagés avec 200 véhicules sur 7000km² avec couverture aérienne et renseignement.
L'armée de l'air est en appui des convois logistiques;

Point de situation du 27 juillet 2017
A Gao ,saisie d'armes par la MINUSCA et les FAmaliennes.
A Tombouctou les maliens et la force Barkhane effectuent des opérations de contrôle de zone.Ce sont les militaires français de la Plateforme désert relais (PFDR) qui y participent.

1er aout 2017
4 soldats français blessés au Nord du Mali par un IED qui a endommagé le véhicule blindé dans lequel ils se trouvaient.Un des blessés a été rapatrié en France.Le véhicule était un sanitaire avec du personnel médical qui se trouvait dans un convoi qui transitait à l'Est de Tessalit dans la région de Kidal.
A Niamey se trouvent 5 drones MALE (moyenne altitude longue endurance) MQ-9 Reaper.
Depuis le 2 juillet 2017 la force conjointe G5 Sahel a été lancée à Bamako pour 5000 hommes du Mali ,du Tchad ,du Niger ,de Mauritanie et du Burkina Faso.
Du 2 au 10 aout 2017 ,le DIA-PMO3 d'Ansango composé d'éléments de la 4/13° BCA a été engagé dans l'opération VIEIL ARMAND en appui d'une section malienne pour reprendre pied dans des villages isolés et difficiles d'accés,soit 130 militaires français avec 40 véhicules et 30 soldats maliens.
Point de situation du 3 aout 2017
Le général François Xavier de WOILLEMONT qui commande la force depuis un an est relevé par le général Bruno GUIBERT  le 28 juillet 2017.
Au nord du Mali ,le GTD -BLD Edelweiss effectue des opérations de contrôle de zone et des fouilles de caches région Kidal (opération SARAKA 2)

Point de situation au 11 aout 2017
Le Sahel est calme dans l'ensemble mais la situation au Mali est fragile.
Le 4 aout à Telatai au nord de Gao ,les FAma effectuent des opérations de controle de zone avec appui des hélicoptères du GT aéromobile et de Mirage 2000.
Au Niger du 2 au 8 aout ,opérations de controle de zone par les FAN avec le GTD blindé au sud est de Madama.

14 aout 2017
La MINUTSA est visée par deux attaques.
_ au camp de l'ONU de Douentza ,région de Mopti par des tirs de harcèlement ,les FAMa ont riposté.
Attaque sur une autre position de la MINUTSA avec réplique des Casques bleus .2 assaillants ont été neutralisés ,un casque bleu et un soldat malien ont été tués.
_ à Tombouctou ,à l'entrée du QG de la MINUSMA qui a été attaquée par 6 individus.Bilan ,5 gardes ,un gendarme malien et un contractuel civil tués ,6 casques bleus blessés ,les assaillants ont été tous tués.

Point de situation au 25 aout 2017
La situation est sous tension.
Du 12 au 19 aout ,mission de controle dans la région de Tessalit avec fouilles de caches par le GTD-B Edelweiss qui a permis de saisir du matériel et la localisation d'un site de lancement d'une roquette de circonstance détruit par une patrouille de Mirage 2000
Le 30 aout 2017
Un A400M est en mission au Niger pour le transport d'un hélicoptère ,de fret et de personnel depuis la France.
Il a participé à l'opération MAI BOULALA au NE du Niger avec des éléments français ,nigériens et tchadiens.Il a transporté 200 soldats de Gao et de N'Djamena ,un vab ,un Puma et une Gazelle ,un scanner de campagne pour le pole médical de Gao.L'avion est de la 61° escadre de transport d'Orléans.
Point de situation au 31 aout 2017
La mise en place du général DACKO dans le futur PC de Sévaré avec un noyau de son futur EM est une première mise en place de la force G5 Sahel.
Du 17 au 26 aout ,l'opération conjointe SIDI BRAHIM par la force Barkhane et l'armée malienne a permis de détruire du matériel dont des obus de mortier de 60mm.Cette opération de contrôle de zone qui s'est déroulée à l'est de Tombouctou dans un secteur de 200km x 45 a mis en œuvre 400 hommes.

Du 4 au 8 septembre ,le DIA-PMO4  a participé à l'opération SIDI BRAHIM dans le secteur de Ber puis à l'opération KORO à Ber qui a permis la saisie de munitions.

Point de situation au 7 septembre 2017
Un détachement du GTDB Edelweiss de Kidal a détruit des munitions trouvées pendant les opérations de fouilles.
L'armée de l'air a effectué 20 sorties chasse ,14 de ravitaillement et renseignement et 31 de transport soit 65 sorties.

Point de situation au 14 septembre 2017
Le 8 septembre au cours de l'opération DAGUE 3 ,deux djihadistes sont tués lors d'un accrochage près de la frontière du Burkina Faso.
L'opération a été lancée au lever du jour avec des hélicoptères Tigre ,des GCM et des GCP héliportés appuyés par des Mirage 2000 et des drones Reaper.Destruction de véhicules ,motos et saisie d'armes et de munitions.

Le 20 septembre une attaque a eu lieu sur la MINUSMA à Kidal.
Dimanche 24 septembre  , un convoi de la MINUSMA est attaqué à l'engin explosif ,il y a eu 3 morts et 5 blessés bangladais sur l'axe Anefir-Gao.Ils avaient déja repouss éune atatque le 23 septembre.

A partir du 25 septembre 2017 , 106 militaires du 41° RT vont partir au Sahel pour 4 mois ,ils seront déployés au Niger ,au Tchad et au Mali.

Point de situation au 28 septembre 2017
L'opération CHARENTE 19 ,de la brigade logistique a permis de ravitailler l'ensemble des détachements en carburant et gros rechange.
Le covoi comprenait 60 véhicules étalés sur 10 à 12km
Il y a eu 25 convois de c e genre dans l'année pouvant aller jusqu'à 150 véhicules et 400 hommes nécessaires.
Depuis le 1er janvier 2017 ,10 000tonnes de fret et 3500mètres cubes de carburant ont été acheminés sous la protection du GTD Blindé des appuis renseignements ,génie et aériens.
La livraison par air (LPA) joue aussi un rôle important dans la logistique .Le 3 septembre sur Ansongo ,livraison de carburant ,de pièces mécaniques de pneus avec un C160 et des hommes du 1° RTP.
Depuis février 2017 ,il y a eu 34 LPA pour 183 tonnes de fret.
L'armée de l'air a effectué 31 sorties de chasse ,19 ravitaillement et 46 transports.

Point de situation au 5 octobre 2017
Au Sahel ,recrudescence d'actes terroristes.
Au Mali ,plusieurs attaques ont eu lieu entre Ménaka et Ansongo (2 tués des FAMA ,des blessés à la MINUSMA).
Au Burkina Faso ,plusieurs attaques ont eu lieu dans le nord du pays.
La Force conjointe G5Sahel dont le PC Sévaré monte en puissance prépare l'opération HAW BI avec un renfort du CPOIA pour conseiller la planification.
L'opération à Kidal a permis d'intercepter 8 individus et de saisir armes et munitions.
Coté armée de l'Air du 27 septembre au 3 octobre il y a eu 28 sorties chasse ,19 de ravitaillement et 47 transport.

Le 4 octobre 2017 l'ONU annonce que 17 militaires français ont été blessés au cours de ce dernier trimestre.
Il y a eu 44 attaques contre les FAMA ,21 contre la MINUSMA qui ont fait 15 morts et 34 blessés.
L'opération Barkhane à eu 10 attaques contre 37 la période précédente, soit en gros 1/par semaine.
Les 8 soldats français blessés le 1er juin 2017 dans le camp de la MINUSMA sont du DLAO4 de Tombouctou.

Dans la nuit du 23 au 24 octobre 2017 ,au cours d'une opération d'opportunité au NE de Kidal dans le secteur d'Abeibara (frontière algérienne) ,une action combinée entre les FS françaises et les troupes de Barkhane ,avec frappe de Mirage 2000 puis de Tigre ,15 jihadistes sont mis hors de combat ,des armes et des munitions sont détruites.

Au Niger ,l'armée française a participé au sauvetage de bérets verts US tombés en embuscade (12 bérets verts et 30 soldats US et nigériens ) ,4 bérets verts ont trouvé la mort.
Cette intervention a été mise en place en coordination avec l'armée de l'air et le COS.
Dès l'appel au secours reçu relayé par l'Ussocom au commandement français , une QRF est mise en place.
Les soldats tombés en embuscade tiennent depuis une heure sous des tirs de mitrailleuses lourdes ,lance roquette et mortiers.
2 Mirage 2000 armés décollent pour Tongo Tongo à 200km de Niamey.L'imbrication des hommes au sol leur interdit l'utilisation des bombes guidées.Ils optent pour une tactique d'intimidation à basse altitude avec de gros risques.
Dès l'alerte connue ,un groupe d'action Chimère du 1° RPIMa avec des opérateurs US partent sur place.
2 hélicoptères Tigre du 4° RHFS et un drone Reaper assurent la couverture de la QRF et de la contre attaque qui a permis de neutraliser 21 jihadistes enterrés sur place.
Une heure après l'arrivée des Mirage ,la zone est sécurisée
2Super Puma viennent de Gao avec une antenne médicale du COS pour évacuer les 10 blessés.Il y a aussi un détachement de la DRM qui a pu arréter des complices dans le village de Tongo Tongo.

Pour la force G5 Sahel le CPOIA (centre interarmées) a déployé une équipe de liaison reconnaissance de théatre (ELRT) entre la 18 juillet et le 1° aout 2017. Elle se compose de 5 cadres des armées de terre ,mer et air et sont en place pour la montée en puissance du PCIAT qui se déploie à Mopti- Sévaré depuis septembre

Point de situation au 23 novembre 2017
L'opération logistique Kidal-Tessalit s'est poursuivie ,effectuée par le GTD Log appuyé du GTD Blindé.
Les avions ont effectué 29 mission de chasse ,21 de ravitaillement et 39 de transports

Point de situation au 30 novembre 2017
La base de la MINUSMA de In Délimane a été attaquée ,il y a eu 3 morts et 19 blessés.
Les opérations aériennes se poursuivent avec 28 sorties chasse ,21 ravitaillement et 38 transports.

SUIVRA dès nouvelles infos
william


Dernière édition par william durand le Jeu 7 Déc - 8:58, édité 102 fois (Raison : mise à jour le 7 décembre 2017)

william durand

Messages : 2002
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 74
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Re: OPEX BARKHANE ,REMPLACE SERVAL et EPERVIER A COMPTER DU 1er AOUT 2014

Message par william durand le Mar 29 Déc - 10:22

BARKHANE APRÈS 3 ANS DE GUERRE

Lancée le 11 janvier 2013 ,l'opération SERVAL au Mali relayée le 1er aout 2014 par l'opération BARKHANE dans le cadre du G5 SAHEL soit ,le Mali ,la Mauritanie ,le Niger ,le Tchad et le Burkina Faso.
L'engagement de BARKHANE aux cotés des forces africaines et de l'ONU a pour objectif la lutte contre les groupes terroristes islamiques dont le sanctuaire a été détruit mais qui continuent à attiser la tension dans ces pays.
L'OPEX BARKHANE est la 50° de la France en Afrique depuis 1958 avec son plus vaste théâtre d'opérations.3000 militaires luttent contre les groupes armés terroristes (GAT) en zones désertiques.
En novembre 2015, plus de 1000 hommes ont été engagés au nord du Mali dans l'adrar des Ifoghas ainsi qu'au nord du Niger pour enrayer le flux logistique des GAT. Une vingtaine de caches d'armes ont été découvertes tandis que plusieurs terroristes étaient neutralisés au sud des frontières algériennes et libyennes.
Dans la nuit du 19 au 20 décembre ,les forces françaises ont livré près de la frontière nigérienne un combat intense contre des jihadistes qui a duré 4 heures.Les terroristes appartiennent au groupe al-Mourabitoune (attentat de l’hôtel de Bamako avec al-Qaida au Maghreb islamique) ,dix morts coté jihadistes et saisie d'une grande quantité d'armements et d'explosifs.
Le 21 décembre ,Bamako a proclamé l'état d'urgence pour 10 jours mais 6 personnes ont été tuées dans la région de Kidal dans l'attaque d'une base d'ex rebelles touareg par les islamistes Ansar Dine (les touaregs de l'Azawad ont signé le 20 juin 2015 un accord de paix avec Bamako).
Que ce soit Ansar Dine ,Aqmi ,Mujao ou al-Mourabitoune ,il n'y a pas une semaine sans que des soldats de la force africaine ,des onusiens de la MINUSMA ou des civils ne soient tués ,en créant un sentiment d'insécurité pour susciter le rejet des soldats étrangers.
Suivra

william durand

Messages : 2002
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 74
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum