SOCIETE DES VOLONTAIRES

PREMIERES OPERATIONS AU TCHAD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PREMIERES OPERATIONS AU TCHAD

Message par william durand le Dim 27 Déc - 16:25

PREMIÈRES OPÉRATIONS AU TCHAD A PARTIR DE 1964

1964
L'armée française quitte le Tchad ,soulèvement dans le nord.
Septembre 1967
La gendarmerie de Mangalmé est attaquée ,un officier de l'Assistance technique est tué.(6 septembre)
Janvier 1968
Deux médecins français sont abattus.
1968 Forces prépositionnées :6° RIAOM avec compagnie de commandement d'appui et de services ,6°CPIMa ,détachements de Libreville et Douala et le 60° EBIMa
BA 172 avec 5 Nordatlas et l'escadrille légère d'appui aérien 01/022.
17 au 24 aout 1968
Les parachutistes français (3/3° RPIMa) interviennent pour la première fois dans le Tibesti contre les Toubous.
La garnison de Bardai est relevée par une compagnie du 6° RIAOM et une colonne tchadienne se dirige vers Aouzou appuyée par des Skyraider.
La 6° CPIMa est relevée le 25 septembre 1968 par la 3/3° RPIMa et ses 130 hommes.
19 novembre 1968
Retour des forces françaises à Fort Lamy ,le 3° RPIMa rentre par DC8 en France le 25 novembre.
10 mars  1969
Nouvelle demande d'aide à la France qui accentue sa présence en avril avec 2500 hommes et 1000 légionnaires qui participent aux opérations contre le FROLINAT.
Les renforts s'élèvent à 1538 hommes en fin 1969 avec:
_1°Cie du 2° REP
_CCS ,2° Cie du 2° REP ,élèments du 61° BS et 61° bataillon de transmission aéroporté
_DETALAT avec 3 Tripacer
_6 Noratlas 2501
_10 Alouette II
_3° Cie et CEA du 2° REP
_CMLE
_3 Sikorsky H34 et 2 Alouette II
_éléments du 17° RGP
En avril 1970 le 3° RIMa relève la Légion
mai 1970 ,renforcement de la CPIMa par le 8° RPIMa
En novembre 1970 la 3/6° RIAOM
Une cinquantaine de soldats français sont tués lors de cette intervention
qui se termine  le 1er septembre 1972.
15 mars 1972
Un sous officier français de la garde nomade est tué à Oum Hadjer.
Avril 1969
Des unités françaises participent au rétablissement de la sécurité et les forces tchadiennes seront aidées par l'AMT.
En plus du 6° RIAOM ,il y a une compagnie parachutiste ,un escadron porté ,un élément du 2° REP (1° et 2°Cies) avec quelques Nord 2501 ,des hélicoptères H 34 et des Skyraider.Il y a un millier de soldats français dont 600 du 2° REP
L'EMT du 2° REP aux ordres du colonel JANOU LACAZE (futur général) chef de corps se rendra fin avril à Mongo et Mangalmé avec une compagnie à Masseyna  et d'autres à Fort Archambault (futur Sarh).
Les légionnaires arrivent le 26 à Mongo ,trois jours après ils tombent dans une embuscade et n'ont aucun blessé ,les hors la loi par contre perdent plus de 50 hommes, ensuite ils rejoignent Mangalmé. Huit hélicoptères viennent en renfort (6H34 ,2 AlouetteII et 3 Tripacer.La piste est aménagée pour recevoir les Noratlas.
En septembre ,le général ARNAUD est remplacé par le général CORTA DELLAS.
Le 7 septembre le para du 6° RIAOM Louis DESRUES est tué près de Largeau ,il avait 23 ans.
L'EMT 2 avec la CEA et la 3° /2° REP et la CMLE du 1° RE (150 hommes) rejoint le Tchad le 22 octobre.
Fin octobre la CEA va vers l'est et la CMLE s'installe à Massaguet jusqu'au 25 novembre ,elle participe à l'opération ABEILLE puis à l'opération CANTHARIDE à Bokoro avec un élément du 6° RIAOM et un appui hélicoptère Pirate canon de 20 et 6 Sikorsky.
Le 4 novembre ,le légionnaire parachutiste DUPUIS du 2° REP est tué près de Fada.
Le 3 décembre ,les hors la loi ont eu d'importantes pertes en hommes et matériels.

1970
La CMLE ,la CPIMa et le 2° REP participent à COCCINELLE ,une forte bande est accrochée ,l'assaut est meurtrier ,les légionnaires MELEK et ASTOLFI sont tués ,un autre est blessé alors que les rebelles perdent une trentaine des leurs.
Début janvier un véhicule de la 2° section de la CMLE se retourne ,un légionnaire est tué ,le lieutenant BEAUD de BRIVE et 4 légionnaires sont grièvement blessés.
Du 11 au 18 février ,opération CHACAL dans le sud. En mars les accrochages se suivent et le 8 mars ,le médecin capitaine de LARRE de la DORIE qui accompagnait la 1/2° REP est tué au combat.
Le 23 mars ,la 6° CPIMa est dans le BET ,le lendemain au cours d'un ravitaillement en eau vers Gouro un déluge de feu s'abat sur elle ,le médecin commandant GARCIA s'écroule ,tué d'une balle dans la tête et le caporal chef BEHAGE est blessé.
En avril ,le 2° REP est relevé par le 3° RIMa.
Aout 1970 ,à Gouro ,le lieutenant CHAUSSIN est tué ,le sergent MAYRAC et le lieutenant de COCKBORNE sont blessés.
Depuis début octobre ,la 6° CPIMa est en renfort à Faya Largeau.Le 7 octobre elle reçoit l'ordre de reconnaitre les palmeraies de Bedo et de Kirdimi.Le 9 elle est harcelée à Bedo.
Le 11 elle rentre sur Faya Largeau et tombe dans une embuscade ,il y a 11 morts.

Sergent chef Dimitri VORONNE ,sergent Bernard NESSUS ,caporal chef Albert GAGNOL, caporal Dominique RIGAUD ,caporal Sylvain BLUTEAU ,1ère classe Lucien DETAILLER, marsouin Bernard RAYGASSE ,marsouin Rémi SCRIVE ,marsouin Eric ARONDEAU ,marsouin Norbert MARTIN ,marsouin Edouard DOUTY et 14 blessés, il y a eu 40 rebelles tués et la compagnie récupère 11 armes. Le lendemain elle rejoint Faya.
Le 27 novembre la CMLE est dans le Tibesti ou au cours d'une fouille de grotte le légionnaire FOURMANN est abattu et deux autres blessés ,la bataille fait rage ,la compagnie est au complet dans cette affaire.
Fin décembre ,la CMLE et l'EMT2 quittent le Tchad.

En 1971 ,il ne reste au Tchad qu'un régiment interarmes ,une centaine d'aviateurs et 600 conseillers militaires.
22 janvier 1971 ,opération à Faya Largeau ,le sergent chef CORTADELLAS est grièvement blessé à la tête ainsi que de MIRAS qui décèdera plus tard.

1974
C'est l'affaire CLAUSTRE ,retenue en otage par le FROLINAT .Le commandant GALOPIN désigné le 15 juin comme médiateur pour tenter de faire libérer les deux otages a été assassiné après être à son tour otage le 4 aout et après avoir subi une détention particulièrement éprouvante.

13 avril 1975
Au lieu de
Les français doivent quitter le Tchad après l'assassinat du président TOMBALBAYE remplacé par le général MALLOUM.
En septembre les militaires français sont évacués.
Lire
Coup d'état à Fort Lamy ,le président Tombalbaye est remplacé par le général Malloum,l'armée française n'est pas intervenue sauf pour soigner les blessés.Suite à des différents avec le général Malloum celui ci donne un ultimatum d'un mois à la France pour quitter le Tchad.L'avant dernier avion réquisitionné pour le rapatriement est parti le 26 octobre 1975 l'ultimatum devant se terminer a priori le lendemain.
Merci à notre ami B qui se reconnaitra pour cette modification

6 mars 1976
Les accords de coopération militaire et technique prévoyant la fourniture de matériel et l'assistance de personnels militaires est signé.

Juin 1977
Nouvelle offensive du FROLINAT dans le nord ,une aide logistique est apportée par la France dès avril 1978 par l'envoi de 2000 hommes ,la situation se dégradant et des Jaguar pour appuyer les troupes au sol.

En aout 1979 ,les troupes françaises se retirent.

Succinct mais je n'ai pas trouvé d'autres documents.
william


Dernière édition par william durand le Lun 19 Déc - 15:18, édité 3 fois

william durand

Messages : 1941
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 73
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Re: PREMIERES OPERATIONS AU TCHAD

Message par william durand le Dim 27 Nov - 7:04

OPÉRATION TIBESTI AU TCHAD
Opération terrestre et aérienne de aout à novembre 1968 dans le Tibesti avec la 6° CPIMa de Fort Lamy (N'Djaména).
De novembre 1968 à mars 1969 participation de l'armée de l'air avec des Skyraiders AD4 ,Nord 2501 ,C160 ,2 Alouettes II.

Cette opération n'a pas été reconnue comme combattante ,affaire à suivre
william

william durand

Messages : 1941
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 73
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum