SOCIETE DES VOLONTAIRES

BIZERTE DU 19 AU 23 JUILLET 1961

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BIZERTE DU 19 AU 23 JUILLET 1961

Message par william durand le Lun 19 Sep - 14:38

BIZERTE DU 19 AU 23 JUILLET 1961

Le 4 juillet 1961 des volontaires tunisiens creusent des tranchées  le long de la Base Aérienne de Bizerte.
Le 19 les diverses installations sont séparées les unes des autres :base aérienne ,base aéronavale ,arsenal ,ateliers.
La défense est assurée par le 8° RIA équipé de Chaffee appuyé par les Mystères de la 7° Escadre et les Corsair et Aquilon de l'aéronavale.
Dès le 14 juillet une force d'intervention est constituée en Algérie aux ordres du colonel LALANDE ,commandant la 1° brigade de réserve générale avec les 2° et 3° RPIMa ,le 3° REI ,le 8° RH et une section du génie.
Le 19 à 13h30 une Alouette est mitraillée ,des armes lourdes sont mises en place dans l'axe de la piste principale.
Les croiseurs Colbert et De Grasse ainsi que le PA Arromanches croisent en baie de Bizerte.Il est décidé de faire intervenir les forces d'Algérie.
Déclenchement de l'opération CHARRUE.
Le 2° RPIMa (chef de bataillon MOLLO) en alerte depuis le 11 juillet est à Blida (2°,3°,4° Cies ,une partie de la CCS) ,le reste est à Oran (cdt BONNOT).Le 19 ordre de décollage.
L'élément parachuté a pour mission d'assurer la sécurité des axes d'atterrissage et de dégager les abords du terrain de Sidi Ahmd.
La 3° Cie est chargée d'assurer la couverture du terrain E et S ,la 2 à l'O.
La seconde vague doit renforcer les éléments de la première ou faire diversion.
Le 19 à 16h14 ,14 Nord2501 décollent de Blida suivis par 10 Nord de La Sénia. Le largage 1° et 3° Cies est décidé pour 18h15.
Les paras sont pris  partie par des tirs de mitrailleuse.Les 272 paras sont vite regroupés pour permettre aux 6 appareils suivants de se poser sous un tir de canon de 77mm.Deux avions sont touchés.Un tir de mortier arrive sur la 3 ps sur les appareils au parking.
Les hélicoptères de l'ALAT qui évacuent les blessés sont mitraillés aussi.Les Corsair neutralisent la base de feu à l'ouest de la piste.
Suite au saut il y a deux blessés graves et sept légers
La compagnie MOLLO assure la sécurité de la base la nuit, 2 compagnies restent à Sidi Ahmed  ,deux autres à Karouba ,les deux dernières s'installent base navale de la baie Ponty.
A 23h le commandant du 2° RPIMa reçoit ordre de préparer opération de désengagement de la base aérienne.
L'ordre de déclencher l'opération COLLINE est donné le 20 juillet à 5h30.
La 2 est prise sous le feu des canons et mitrailleuses,l’appui aérien réduit la résistance et permet à la compagnie d'aborder le marabout de Sidi Zid ou l'assaut est donné à 8h30 ,la position est nettoyée à 10h après de durs combats .La compagnie rejoint Djaffeur ou elle est en difficulté avec deux sections menacées d'encerclement.Enfin elle se dégage , l'ennemi décroche et laisse 80 tués et un matériel important.
Le 6° bataillon tunisien a perdu en tout 150 morts ,90 prisonniers, 200 armes individuelles ,10 mitrailleuses ,4 mortiers de 81 et 2 canons anti chars.
La 3° Cie débouche à à 6 ,progresse vers le djebel Zergouna ,l'objectif est conquis en fin d'après midi.Le sous groupement Orange (CP et 4° Cie) part de Karouba ,e heurte à forte résistance ,un Pirate est touché ,le djebel Halloufa est pris à 20h.
La CA sur la base de Sidi Abdallah détruit les barricades qui isolent la base.
La 1° Cie engagée à 17h ,appuyée d'un peloton de chars s'empare de la cimenterie de Sebra vers 20h.
Le dégagement de la base aérienne à couté au 2° RPIMa 7 tués et 20 blessés.
Le 3° RPIMa aux ordres du Lcl LE BORGNE s'est posé à Sidi Ahmed ,la 2° Cie part de suite en camions en direction de Sidi Zid pour aider la 2/2° RPIMa.
La 4°/3°RPIMa attaque à 17h30 la gare de Sidi Ahmed alors que la 1° se rend à l'ouest de la base et que le commandement rentre en liaison avec la 3/2° RPIMa.
Le 3° RPIMa reçoit la mission de dégager Bizerte avec le régiment moins 3 compagnies aux ordres du Cdt PICHERIT qui assure la sécurité de la base jusqu'à la relève par 3° REI  après midi du 21.Le  3 est renforcé de 2compagnies du 2° RPIMa , 8 charsM24 et 3 pelotons portés du 8° RIA.Il dispose aussi de 4 obusiers de 105 à Sidi Ahmed ,de l'appui chasse et de 4 LCM de la marine.
A 10 h le groupement PICHERIT se met en place au nord de la Pécherie.La 3°Cie accroche sérieusement à 12h30 sur les pentes de l’hôpital ,elle est arrêtée par un feu violent. La 5° Compagnie est bloquée devant le cimetière ,les chars légers sont mis à la disposition de la compagnie.
Les premiers éléments du 3° REI arrivent en avance ,les combats diminuent d'intensité et le groupement principal fais effort sur l'artère centrale de l'Avenue Bourguiba.La 4°/3° RPIMA est poussée derrière la 3/3° RPIMa.Un groupement aux ordres du Cne de CUGNAC  est constitué de la 5° Cie ,de la CP et de la 1° afin de s'emparer de la ligne des casernes.
Le lieutenant colonel LE BORGNE demande de prévoir un groupement du 2° RPIMa vers le carrefour d'El Koudia pour faciliter le mouvement vers Fort d'Espagne la nuit ou le lendemain.Le sort des familles françaises restées dans la ville est inquiétant.
Le sous groupement de CUGNAC s'empare de la caserne Farre puis il combat dans la caserne Lambert.Vers 18h la CP pénètre dans la caserne Japy appuyée par un tir d'un peloton de M24.Le collège Pichon est bien tenu par la 1°.
La 3° Cie atteint le port vers 20h avec appui d'un peloton blindé mais elle a perdu le quart de ses effectifs ,la 4° nettoie les résistances.La compagnie du 2° RPIMa appuyée par les LCM a atteint la jetée à 19h30 après avoir pris l'escorteur Destur et la vedette Istiqlal.La 4°/2°RPIMa appuyée par 10 chars fait sauter une résistance qui la stoppait depuis 14h30 (il est alors 16h) puis elle atteint son objectif ,Zarzouna.
Dans le méme temps le sous groupement Amarante (Cne de Boisboissel) avec 3 Cies du 2° RPIMa quitte Karouba à 17h ,une embuscade le stoppe au col du djebel Abiod.Les Corsair doivent intervenir ,une seconde embuscade oblige la 3° Cie à contre attaquer.Vers 19h contact avec le commando du du 3° RPIMa qui passe aux ordres du sous groupement.Des feux violents arrètent la progression vers le fort d'Espagne.
Le groupement principal reprend sa progression le 22 juillet à 8h ,il occupe les casernes Philibert et Maurand vers midi.
Le dispositif est remanié.
Le 3° REI est chargé du sud et de l'est ,le 2° RPIMa de Mendjel Djemil et le 3° RPIMa des crêtes Kébir Nador.
Les derniers combats ont lieu au Fort d'Espagne conquis par la 2/2° RPIMa appuyée par les canons de 57 de la 2/3° RPIMa.Les 3° et 5°/3° RPIMa ont perdu en deux jours le tiers de leur effectif.
Bilan pour le 3° RPIMa:350 tués ,300 prisonniers ,36 canons ,13 mortiers ,54 mitrailleuses et 963 armes diverses.Le régiment a perdu le 21 ,6 tués et 43 blessés ,le 22 ,3 tués et 30 blessés.
Le 2° RPIMa a eu 10 tués et 20 blessés.
L'escorteur d'escadre Maillé Brézé débarque le 8° RH.
Le 1° octobre les troupes françaises et tunisiennes évacuent les postes qu'elles occupent et se replient.Fin de l'opération
william

william durand

Messages : 1976
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 74
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum