SOCIETE DES VOLONTAIRES

GUERRE D'ALGERIE / BATAILLE DU BARRAGE EST

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

GUERRE D'ALGERIE / BATAILLE DU BARRAGE EST

Message par william durand le Mar 22 Nov - 7:30

GUERRE D’ALGÉRIE
BATAILLE DU BARRAGE EST


De janvier à avril 1958 ,ces trois mois s'inscrivent dans la ''Bataille du Barrage''. Les hommes de l'ALN (ils sont 1200 en attente de passer en Algérie) qui franchissent le barrage électrifié se heurtent aux paras des colonels JEANPIERRE et BUCHOUD soit le 1° REP et le 9° RCP.
Le 1° REP agit sur l'axe Duvivier-Guelma ,le 9° RCP sur l'axe Souk-Ahras ,vallée de la Medjerda.
D'un coté les reconnaissances du terrain ,de l'autre des tentatives de franchissement mais l'alerte est donnée par le barrage.
Le 9°RCP va passer 60 jours en opération avec les renforts des 26° RI ,152°RIM,60°RI et parfois en liaison avec le 1° REP;
Le bilan du 9 est important:
_10 février ,39 rebelles hors de combat ,30 armes de guerre
_14 février ,20 rebelles ,25 armes
_20 février ,78 rebelles ,50 armes de guerre
_31 mars ,69 rebelles ,50 armes de guerre
_7 avril ,86 rebelles et 60 armes
Le plus gros franchissement a lieu le 15 février ,la bande qui voulait passer en Algérie est décimée par le 1er REP renforcé par le 9° RCP , les combats se sont déroulés dans Béni-Mezzline du 14 au 16 février ,avec 190 hors la loi tués ,181 armes dont 13 mitrailleuses et 5 FM.
Le 20 février c'est sur l'axe Guelma -Sedrata qu'une nouvelle tentative est réduite par le 9° RCP.
Une seule bande parvient à passer dans le brouillard et la tempête de neige du 6 mars ,elle sera interceptée dans la région de Philippeville.
Du 28 avril au 3 mai ,la bataille de Souk-Ahras a marqué l'échec des rebelles dans leurs tentatives de franchissement fractionnées.Le FLN décide de déclencher une offensive pour passer en masse.
_nuit du 27 au 28 avril ,une compagnie de 180 hommes (wilaya 3) et une section de 30 hommes franchissent au nord de Souk-ahras.
_nuit du 28 au 29 avril ,franchissement au sud de Souk-Ahras par deux compagnies de 140 et 100 hommes et deux autres compagnies de 100 hommes chacune (wilaya 2).
Un bouclage est mis en place avec 5 compagnies de Souk-Ahras ,3Cies du 60° RI ,la Cie portée du 9° RCP ,6 Cies du 1°REP ,le commando vietnamien ,la 1/9°RCP ,3Cies du 151° RIM ,2 Cies du 3° REI (,les 2et 3/9°RCP sont posées sur le djebel El Mouadjéne).
_nuit du 30 avril au 1er mai ,une compagnie de 140 hommes et une section de 60 (wilaya 2).
Les combats ont duré 6 jours ,articulés autour du GM/9°RCP ,le 2/60°RI ,l'escadron du 152°RIM ,le 4/8°RA.Le 29 avril le 9° RCP perd presqu'une compagnie et le capitaine BEAUMONT.
Les renseignements arrivent entre 9h et 12h55 ,le général BALMITGERE annonce qu'un hélicoptère a été tiré à l’atterrissage à Souk-Ahras et qu'un détachement du groupe de sécurité de Laverdure a accroché un important détachement adverse ,il n'a plus de moyens et passe l'action au 9° RCP.Le colonel CRAPLET , adjoint opérationnel de la zone fait affluer les renforts.
A 15h les 9° et 14° RCP , les 2 et 3/60° RI ?le 1/151° RI ,les 1 et 2/152° RI , un bataillon du 153°RI et les groupes de compagnies nomades algériennes exploitent le renseignement donné par le général BALMITGERE.
Les compagnies du 9° se regroupent ,la 1°est prète et la 4°est embarquée en hélicoptère ,dès le poser elle est sous le feu ,la 3° est posée sur le djebel Mouadjène.Ces deux compagnies sont engagées durement.La 1° (lieutenant BAILLE) et la 2° (capitaine GUEGEN) viennent en renfort.La compagnie du 1° REP (lieutenant GLASSER) vient au secours de la 3° encerclée.
Les 18 hélicoptères (3 DIH) refont le plein et se mettent à la disposition de l'opération.
A 18h30, le général VANUXEM arrive de Bone et prend le commandement pour effectuer le bouclage de la route avec le 1/3°REI , le 1/151° RI ,le 9° RCP ,le 1° REP ,le 2/60° RI ,un bataillon du 153°RI ,deux escadrons du 1° RS ,le 14° RCP ,le 1/152°RI.A 21h le bouclage est en place ,six tentatives de franchissement sont repoussées ,l'adversaire est encerclé.
Au soir du 30 avril ,l'ALN a perdu 270 hommes ,10 mitrailleuses ,11 FM ,un mortier ,4 armes AC et 265 armes individuelles.
Le 1er mai une nouvelle bande franchit le barrage au même endroit ,la même manœuvre est montée par le 2° REP en renfort ,le FLN perd 80 hommes et 47 armes.
Le 3 mai ,un renseignement local permet de tuer 90 rebelles qui perdent aussi 57 armes.

L'opération s'appelait CROISSANT ROUGE

SOURCE : HISTORIA LA GUERRE D'ALGERIE Colonel BUCHOUD

william durand

Messages : 1976
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 74
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum