SOCIETE DES VOLONTAIRES
Le Deal du moment : -50%
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – ...
Voir le deal
16.99 €

AU NOM DE LA MEMOIRE

Aller en bas

AU NOM DE LA MEMOIRE Empty AU NOM DE LA MEMOIRE

Message par william durand le Mer 21 Nov - 15:02

Des élèves du collège Gaston Bonheur de mon village (11800 TREBES) vont tous les ans sur les lieux de mémoire ,questionnés à leur retour voici ce qu'on peut retenir:
A ORADOUR SUR GLANE
'' Ce qui m'a le plus choquée c'est que ces jeunes étaient dépourvus de sentiments et de peine.Ils aidaient les femmes à porter les enfants et poussaient des landaus.On peut dire qu'ils portaient ces enfants jusqu'à la mort.ils accomplissaient ces actes monstrueux sans sentiments ni émotions ,ils étaient devenus des bêtes à tuer'' (Eva Guilhem)
''Oradour? Indescriptible.Que faire d'autre qu'un constat:toute une population exterminée jusqu'aux bébés.Par des hommes.Etait-ce bien des hommes? En voyant ces murs de ville fantôme ,nous avons presque honte de vivre.(Cindie Peyramayou).
''Le village martyr donne froid dans le dos.Lorsqu'on rentre,on sent tout de suite l'horreur et la peur avec le paysage et le bruit des corbeaux au dessus'' (Caroline Mestre).
''Plus jamais ça!'' (Fannie Lineros)
''A chaque pas,l'émotion s'intensifie.A chaque pas ,le dégout est ressenti'' (Bastien Flandrin)

''Après la visite du village martyr ,j'ai réalisé que c'est grâce aux témoignages de personnes comme M.HEBRAS (survivant) que l'on se rend réellement compte de la violence des évènements.Je suis vraiment admirative du fait que cet homme n'a jamais éprouvé de haine à l'encontre du peuple allemand,sachant qu'il a perdu lors du massacre ,plusieurs êtres qui lui étaient chers''. (Julie Morisot).
Les deux premières ont fais partie du comité jeunes du Souvenir Français que j'ai mis en place en 1998/99 à Trèbes (11).
Ces élèves ont tous participé au concours de la Résistance organisés dans les lycées et collèges.
william
AU CAMP DU STRUTHOF
''Nous étions tous choqués de voir tous ces gens si maigres et aux regards si tristes et si vides'' (Marion Riocreux et Lucie Balmes)
''Je ne pouvais même pas imaginer que des étres humains puissent être aussi cruels et malsains'' (Géraldine Tissinie)

En 2011 Clémentine VIGUIER disait ''j'ai trouvé M VILLERET (ancien déporté du camp'' d'un grand courage.Ce doit étre très dur de raconter ce passé ,de le revivre aussi souvent''
ALexia MUZAS rajoute ''Quand M VILLERET s'est mis à chanter l'émotion m'a envahie et a enserré mon cœur.J'ai l'impression de partager un peu de ses souffrances.Personne ne peut comprendre.Personne ne peut imaginer ce qu'ils ont vécu.On peut seulement leur rendre hommage et les remercier de s'étre pattus pour NOUS.Liberté quel joli mot.Mais qui sait vraiment le prix à payer pour l'obtenir.Les résistants eux le savaient.Et ils n'ont jamais cessé de la poursuivre.
AU CAMP D'EXTERMINATION DE DACHAU
''Dès le premier pas posé dans le camp de Dachau ,j'ai pensé à tous ces hommes qui,il y a une soixantaine d'années y sont entrés et n'en sont jamais ressortis...Il faut à tout prix lutter pour se souvenir ,pour quecela ne se repasse pas''.(Céline Maurel)
''Tout change après avoir visionné le film.C'est le choc.Les visages sont fermés et on regarde le décor différemment.Tout ce qui nous entoure prend soudainement du sens.On peut alors véritablement s'imaginer la vie ,l'horreur du camp.Le cœur se serre et un malaise s'installe.Comment des hommes ont-ils pu faire autant de mal?'' (Marion Maurel)
''La rencontre avec un membre de la Rose Blanche (groupe de résistance de jeunes allemands le plus connu dont beaucoup furent guillotinés ou emprisonnés) m'a appris que quelques allemands courageux se sont révoltés contre le régime d'Hitler''(Rémi Diran)

AU MUSÉE DE LA RESISTANCE DE CHAMPIGNY SUR MARNE
''C'est lorsqu'on voit leurs yeux remplis de larmes qu'on comprend ce qu'ils ont vécu pour notre liberté'' (Caroline Mestre parlant des résistants présents au musés).
''Ils nous ontt montré que la guerre ne pouvait qu'amener la misère.En nous passant le flambeau.En espérant que nous ne le ferons pas tomber à l'eau''(Bastien Flandrin).
''Une journée mémorable en compagnie d'anciens résistants et de nombreux documents témoins.La visite du Musée nous a permis de retracer la vie de différents résistants hommes et femmes '' (Margaux Frances).
AU MONT VALÉRIEN
''Parcourir le même chemin que les fusillés parcouraient pour se rendre sur le lieu de leur exécution au Mont Valérien m'a profondément ému'' (Hugo Pastor).
''Jamais personne ne pourra oublier ce massacre'' (Emilie Azais).

AU MÉMORIAL DE L'INTERNEMENT ET DE LA DÉPORTATION DE COMPIÈGNE
''Pouvoir discuter et questionner quelqu'un ayant côtoyé durant plusieurs années la souffrance et la mort était vraiment très émouvant'' (Julie Morisot)
''Il est important que des jeunes comme nous participent à ce genre de voyage afin de perpétuer le devoir de mémoire pour que les générations futures ne restent pas dans l'oubli de leur passé'' (Julie Morisot)
EN NORMANDIE
''Le cimetière allemand était très différent du premier.Ces hommes étaient entassés dans une fosse commune.Certains étaient enterrés dans des tombes par deux! Comme si la place manquait...''(Cyndie Peyramayou).
''Toutes ces croix blanches alignées impeccablement ,ces carrés de verdure bien entretenus ,ces monuments ressemblants à des temples.Le cimetière allemand était très différent du premier'' (Cyndie Perramayou)

AU MUSÉE D'HISTOIRE JEAN GARCIN DE FONTAINE DE VAUCLUSE
2011 par Clémentine VIGUIER'' Lorsque j'ai pris cette route en sens inverse je savais que ces déportés eux n'avaient jamais pu le faire''
AU CAMP DES MILLES D'AIX EN PROVENCE
2011 on écoute Alexia MUZAS ''Le chant des partisans s'élève dans ce lieu symbolique qu'est le camp des Milles.Au pied du wagon souvenir ce chant unit à nouveau les maillons de la Résistance.Exprimer leur art à permis à ces gens de rester debout ,de continuer à espérer et de faire vivre à leur manière la flamme de la résistance''.
et aussi '' L'art était leur échappatoire.Une lueur d'espoir qui éclairait ces jours sombres''

En 2012 les lauréats du concours de la Résistance ont passé 4 jours en Itale du 27 au 30 octobre dans la région Emilie-Romagne ils ont visité le camp de Fossoli ,le musée monument de Carpi ,le Mémorial de Monte Sole ,de Casa Cervi et de Modène.On les écoute:
Solal DUPLESSIS-KERGOMARD ''Revenir sur les lieux ou tant de drames se sont produits ne peut faire qu'éprouver peines et souffrances.Cela fait réfléchir sur la folie des hommes et laisse sans voix face à tant de souvenirs et de silences qui subsistent entre les murs de ce camp (Fossoli)''
Laurie FOURNIAUDOU ''Ces hommes présents ,ainsi que tous les autres résistants du monde entier ne peuvent qu'étre honorés que par nos voix.C'est grace à eux que la paix désormais règne en Europe (au monument de Carpi)''

C’ÉTAIT PAROLES DE JEUNES DE 14 A 18 ANS QUI TÉMOIGNAIENT APRÈS LA VISITE DE HAUTS LIEUX DE MÉMOIRES
william

MONT VALÉRIEN A SURESNES
A l'ouest de Paris il prit une dimension tragique au cours de la seconde guerre mondiale lorsqu'il servit de lieu d'exécution de résistants et d'otages.Les condamnés étaient amenés dans l'enceinte du fort puis conduits dans une clairière pour y être exécutés.Les corps étaient inhumés dans des cimetières de la région parisienne.
En l"état actuel ,plus de 1000 fusillés ont été identifiés.
Le Mont Valérien est devenu un lieu d'hommage à ces victimes et un monument commémoratif y a été créé.
william
a suivre


Dernière édition par william durand le Dim 12 Mai - 8:38, édité 5 fois (Raison : complément d'information le 12 mai 2013 (rouge))

william durand

Messages : 2169
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 76
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

AU NOM DE LA MEMOIRE Empty Re: AU NOM DE LA MEMOIRE

Message par william durand le Sam 15 Juin - 15:00

Un de mes anciens voisins reparti dans le Nord d’où il est originaire m'a laissé des documents ayant appartenu à son père:
_Fiche des services :affecté au 110° RI en 1936 ,rappelé le 22 aout 1939 au 22° BI de dépôt d'infanterie
prisonnier à Dunkerque le 4 juin 1940 stalag XXI ,rapatrié le 9 mai 1945
_Fiche d'identité établie par la Wehrmacht avec notation ''Gefluchtet''soit évadé.
_Récit de la tentative d'évasion de trois KG dont les noms resteront cachés:
JH Mle 17422
FT né en 1919 de Ploézal (22)
et le père de mon voisin LC  Mle 5060 (né en 1915) de Carvin (62)
Décembre 1942 kommando de KIRSCHSTETTEN pour travailler le long de la voie ferrée St Polten-Vienne
En 1943 les effectifs allemands fondent à l'Est ,il faut envoyer les gardiens de camp en Russie ,moment choisi pour le départ dernier dimanche de mai après 3 ans de captivité ,direction la Hongrie jusqu'à 20 km de la frontière ou la Halt! un autrichien armé menace le groupe emmené aux gendarmes.
La tentative a échoué près du but.Trois jours en prison puis direction Vienne au stalag 17A ,un camp bien surveillé avec peu à manger.
Après plusieurs semaines interrogatoire individuel puis sanction:14 jours de famine dans la prison du stalag avec des serbes.A la sortie c'est le kommando disciplinaire qui les attend avec in chef de camp redouté.
Le kommando se trouvait a proximité de l'aérodrome de Schwechat et d'installations industrielles aéronautiques ,objectif près du Danube tentant pour les forteresses volantes US.
En décembre 1943 le séjour dans ce camp se termine les trois hommes se perdent de vue mais se retrouvent après le retour en France.
Ceci n'est qu'un récit abrégé mais qui montre les difficultés d'évasion de nos prisonniers .

Enfin il m'a laissé aussi une lettre du délégué du Grand Quartier Général du 22 aout 1919 à son grand père JC ,l'avertissant que le Maréchal commandant en chef des armées françaises de l'Est lui avait décerné la Croix de guerre avec citation à l'ordre de la brigade dont voici un extrait:
Ordre N°20975
Le Maréchal de france commandant en chef les armées françaises de l'Est cite à l'ordre de la Brigade:
_Monsieur J. C couvreur domicilié à Carvin
''A accepté de remplir une mission difficile et périlleuse dont il s'est acquitté avec courage et dévouement.
Tombé aux mains de l'ennemi a subi une longue et pénible détention''
Au Grand Quartier Général le 29 juillet 1929
signé PETAIN
J'ai aussi la Croix de guerre de son grand père qu'il m'a confiée et qui fait partie de mon musée personnel.
william

william durand

Messages : 2169
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 76
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

AU NOM DE LA MEMOIRE Empty Re: AU NOM DE LA MEMOIRE

Message par william durand le Dim 16 Juin - 9:31

11 Novembre 1940 , les Lycéens contre l'occupant
Par cet acte spontané devenu historique dans Paris occupé ,lycéens et étudiants ont démontré leur résolution en bravant les interdits diffusés par l'occupant à l'approche du 11 novembre.
Une réunion est annocée pour le 11 novembre à 17 heures.
Deux jeunes lycéens déposent une gerbe en forme de croix de Lorraine ,des centaines de jeunes affluent sur les Champs Elysées.
La Marseillaise retentit ,des drapeaux tricolores sont agités ,la Wehrmacht intervient brutalement ,des coups de feu éclatent ,il y aura 15 blessés ,123 incarcérations à la Santé et au Cherche Midi ,1041 arrestations dont certaines pour plusieurs mois et de nombreuses disparitions.
Les facultés sont fermées ,les étudiants controlés.
Les étudiants viennent de donner à la France une leçon de civisme prélude à la résistance.
Le 11 novembre 1954 ,le Président de la République inaugure la plaque commémorative du 11 novembre 1940
william

william durand

Messages : 2169
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 76
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

AU NOM DE LA MEMOIRE Empty Re: AU NOM DE LA MEMOIRE

Message par william durand le Dim 30 Juin - 9:09

CAMPAGNE DU 10 MAI AU 7 AOUT 1940 EN BELGIQUE ,DANS LES FLANDRES ET A DUNKERQUE

Mémoire laissé par le Lieutenant colonel (H) Henry COMBELERAN (avant son décès) qui était alors président départemental des anciens de l'Aude de Flandres et Dunkerque.Ce mémoire m'a été remis en même temps que le drapeau puisqu'il était le dernier du département.
Affecté comme sous lieutenant au détachement de circulation routière de la 355°CQG (dans le nord) du V°CA motorisé.Il a commandé le 1er peloton.
Il a connu l'envahissement de la belgique par les allemands le 10 mai 1940 ,attaqué par air le lendemain sur la frontière belge avec un sous officier sérieusement blessé ,subi des bombardements près de Namur.Il est désigné officier de liaison pour le replis de la division.
Dans la nuit du 15 au 16 mai il se trouve sous le feu des FM ennemis puis il est attaqué par un bombardier dont le mitrailleur arrière tire sur son peloton.
Le 18 mai à AULNOIS (Belgique) la logistique est paralysée par l'aviation ennemie et les panzerdivisions.Le QUESNOY est aux mains de l'ennemi.
Le 20 mai à RACHES ,le peloton a perdu 3 hommes et du matériel et le ravitaillement se fait avec parcimonie.
Dans la période du 20 au 26 mai un bombardier allemand est abattu et tombe a proximité du peloton ,deux aviateurs sont morts à bord un troisième éjecté a été enterré ,sa place marquée
Le 26 mai ,début de la retraite vers AVELIN le 27 sous les bombardements ennemis ,trois hommes sont gravement blessé dont un sera amputé d'une jambe.Un Stuka a repéré le véhicule du sous lieutenant et lache une bombe qui explose à proximité ,sonné avec perte de connaissance ,son conducteur est tué.
L'offensive allemande progresse ,nos unités battent en retraite par HAUBOURDIN (SE de Lille) ,ARMENTIERES puis NIEPPE avec pour mission de se retrancher entre Nieppe et STENWERCK ,l'ennemi controlant les itinéraires vers Dunkerque.Nouvelle perte de 7 hommes du peloton.
Cernés à l'est au nord et au sud ,le matériel est détruit ,chaque homme a 5 cartouches.
Le 29 mai ,départ pour DUNKERQUE direction la Belgique à POPERINGE ,mais l'artillerie allemande tire sur les issues de la ville ,le remplaçant du conducteur est mortellement blessé à coté de son chef de peloton qui réussit à passer.
Le 2° peloton est prisonnier.
Le 1° peloton arrive à BERGUES est orienté vers LA PANNE (Belgique),nouveau départ vers le port de Dunkerque ,MALO TERMINUS le 31 mai.Le 1° peloton a perdu les deux tiers de son effectif.
Le 2 juin tir d'artillerie sur la colonne ,perte d'un sous officier et deux hommes gravement blessés.
Sur 38 hommes seuls 11 restent vivants et embarquent pour Douvres sur un bateau de pèche.
De DOUVRES direction PLYMOUTH le 4 juin vers BREST rejoint le 5 juin.
Le 25 juin le peloton apprend que l'armistice a été signé et que le personnel est démobilisé.
C'est un récit de 7 pages que nous a laissé le lieutenant colonel COMBELERAN ,aussi comme promis son drapeau est présent aux manifstations ,notamment à celle du rond point Flandres et Dunkerque à TREBES (11)
william

william durand

Messages : 2169
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 76
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

AU NOM DE LA MEMOIRE Empty Re: AU NOM DE LA MEMOIRE

Message par BRIOCHIN le Mar 2 Juil - 16:39

Bonjour,

J'ai visité DACHAU et STRUTHOF, le seul mot que je peux donner c'est : L'HORREUR

Comment une personne normalement constituée peut faire subir ça.

La chambre à gaz malgré l'horreur n'est pas grand chose à côté des expériences faites sur des personnes vivantes comme faire boire des produits dangereux pour voir en combien de temps peut on tenir!!!!
Ou bien il coupe le crâne de la personne pour voir ce qui se passe!!!!
Malheureusement la liste est beaucoup plus longue...

Merci pour l’humanité à toutes ces personnes d'avoir permis d'arrêter ce carnage.

C'est très bien de faire prendre conscience aux jeunes de cette réalité qui malgré les années a bien existé.
yohann

BRIOCHIN

Messages : 590
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

AU NOM DE LA MEMOIRE Empty Re: AU NOM DE LA MEMOIRE

Message par william durand le Mer 11 Sep - 9:19

LA PRIÈRE DES TRANCHÉES
Le soir tombe ,semblable au dessus des deux lignes
Semblable de tendresse et de rédemption
Encore un jour passé que nous abandonnons
Pour mieux aimer demain dont l'espoir nous fait signe.

Le soir tombe Seigneur.Sous sa feinte douceur
Que cache t il tendant la trame de son ombre?
Quel invisible doigt parmi nos rangs dénombre
Ceux dont le dernier jour sera le jour qui meurt?

Quels d'entre nous verront le prochain crépuscule?
Quels verront la Victoire et l'ultime combat?
Notre désir grandit,s'exalte ,se débat
Et douloureux ,se tend vers le but qui recule.

Sous la flamme Seigneur,les flambeaux ne sont rien
Nous sommes les flambeaux et vous êtes la flamme
Pour l'orgueil de nos cœurs ,pour la foi de nos âmes
Seigneur ,accordez nous notre espoir quotidien.

Seigneur vous n'avez pas exaucé nos prières
Voici les ciels de brume et d'immobilité
Chaque jour alourdit le poids de nos misères
Et nous doutons parfois ,Seigneur de la Clarté.

Ou sont les fruits promis ,les moissons et les roses
L'hiver a poignardé la Gloire du jardin
Aus espoirs abolis les granges se sont closes
Et le vol des corbeaux insulte à nos destins.

Pitié ,mon Dieu ,Pitié pour tous ceux qui fléchissent
Pour tous ceux qui n'ont plus la foi qu'il faut avoir
Plus pur est dans le cœur l'éclat du sacrifice
Quand il ne s'est nourri qu'aux flambeaux du Devoir

D'autres heures naitront plus belles et meilleures
La Victoire luira sur le dernier combat
Seigneur ,faites que ceux qui connaitront ces heures
Se souviennent de ceux qui ne reviendront pas

Sylvain ROYE
Né à Nantes le 25 septembre 1891
Mort pour la France à Douaumont le 24 mai 1916
Il fut soldat jusqu'à en mourir et assez poète pour que le souffle de ses vers émeuve encore nos âmes.

Ce poème est dédié à tous ceux qui ont donné leur vie pour notre liberté et notre pays,la FRANCE
william

william durand

Messages : 2169
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 76
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

AU NOM DE LA MEMOIRE Empty Re: AU NOM DE LA MEMOIRE

Message par JL73 le Mer 11 Sep - 12:23

Magnifique prière de ce soldat. Ils en ont vraiment bavés. C'étaient des braves. Respect et honneur

_________________
"CROIRE ET VAINCRE " devise du CEC 9ème Zouaves ex CEC n°02

JL73

Messages : 478
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 59
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

AU NOM DE LA MEMOIRE Empty Re: AU NOM DE LA MEMOIRE

Message par william durand le Mer 11 Sep - 12:31

salut mon ami
en effet je la trouve magnifique c'est pour cela que je l'ai mise sur notre forum
amitiés
william

william durand

Messages : 2169
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 76
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

AU NOM DE LA MEMOIRE Empty Re: AU NOM DE LA MEMOIRE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum