SOCIETE DES VOLONTAIRES
Le Deal du moment : -45%
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro ...
Voir le deal
193.99 €

LA VOIE SACREE

Aller en bas

LA VOIE SACREE Empty LA VOIE SACREE

Message par william durand le Dim 9 Fév - 16:32

LA VOIE SACRÉE
Les transports automobiles sont nés pendant la première guerre mondiale de 1914/18;
En 1914 il n'y avait que 170 véhicules dans l'armée française et en 1918 avec la réquisition ,les transports étaient devenus un moyen essentiel de la guerre.
Première expérience ,les 1er et 2 septembre 1914 par l'évacuation de Reims sous la conduite du capitaine DOUMENC ,officier de l'état major qui a développé à Verdun l'organisation de la route Bar-Verdun  et la nécessité d’être maitre de la route et de disposer à temps des véhicules.Il se précise par le renforcement du parc automobile et la mise sur pied d'une industrie de guerre.Une forte réserve est rassemblée à la disposition du commandant en chef ,elle est articulée en sections de 25 véhicules ,en groupes de 4 sections plus un atelier de réparations et des groupements de 5 à 6 groupes.Un groupement de 600 véhicules pouvait enlever d'un coup une brigade.
Le premier groupement est créé en avril 1915 ,il y en avait 5 en fin d'année ,13 en 1916 et 25 en juillet 1918.
L'automobile était devenue un remarquable outil militaire.
La bataille de Verdun l'a mis en lumière ,une large part des chances de de résistance tenait à l'acheminement sur le front des renforts ,munitions et matériels et l'évacuation des troupes relevées et des blessés.
On ne pouvait pas compter sur une voie ferrée ,celle ci étant coupée à St Mihiel et celle de Chalons à Aubréville.La voie étroite de Bar à Verdun avait un débit excédant pas 600tonnes/jour alors qu'il en fallait dix fois plus.
Les expériences antérieures pouvaient s'appliquer à cette route portée à 7 m de largeur en 1915 médiocrement empierrée.

Devant les menaces sur le front de Verdun l’État major général fait créer la Commission Automobile qui doit assurer 2000tonnes/jour et 15 à 20 000 hommes dans le même temps sur Verdun.
La maitrise de la route est décidée ,tout véhicule en panne non remorquable est poussé au fossé.Le service auto devait acheminer infanterie,munitions;matériels divers qui arrivait par voie ferrée région Revigny ,Bar le Duc et en gare de Beaudonvilliers point de départ de la route de 75km jusqu'au carrefour de Moulin Brulé.
Les véhicules roulaient à 15 ou 20 km/h ,1200 territoriaux leur jetaient d ela pierrailles sous les roues qui faisaient office de rouleau.
La commission aux ordres du commandant GIRARD ,Ingénieur des Ponts et chaussées était assisté du capitaine Doumenc ,de 19 officiers et 250 sous officiers et soldats.
Pendant toute la bataille les 51 groupes soit 9000 véhicules transportaient par semaine 90 000 hommes et 50 000 tonnes de matériel couvrant ainsi 1 million de kilomètres.
En ajoutant les véhicules organiques des armées ,sanitaires ,etc.. c'est 8000 véhicules qui se suivaient ( 1/14 secondes) de Bar à Verdun.De mars à juin 1916 le trafic mensuel dépasse 500 000 tonnes et 400 000 hommes plus les 200 000 blessés ,évacués.
Deux millions de tonne sont ainsi été transportées pendant la bataille de Verdun ,700 000 tonnes de  calcaire envoyées sous les roues des véhicules ,les conducteurs tenaient 18 heures au volant pendant plus de 10 jours.
Le 15 janvier 1917 ,mission accomplie ,la commissions régulatrice est dissoute.

Il est clair que la Voie Sacrée fut l'organe vital essentiel qui alimentait la bataille de Verdun.
Le réseau métrique (le Meusien) était en février 1916 en pleine période de travaux sur les rails et les ballasts sur 78 km.
Le matériel roulant soit une vingtaine de machines peu puissantes était insuffisant ,on fit appel à toute sorte de tortillards dont une locomotive du réseau de Lozère débarquée à Revigny le 22 février suivie de deux autres qui pouvaient transporter 40tonnes au lieu de 15 à 20 au meusien .Environ 800 wagons de toutes sortes sont venus renforcer le Meusien avec quelques problèmes techniques (freins ,tampons etc...),les cheminots du 5° génie avec sa 10° compagnie se chargèrent de modifier tout ça tout en créant de nouvelles voies et des quais de débarquement.Le meusien a eu la charge d'acheminer les vivres et d'évacuer les blessés,il y avait quotidiennement 22 trains puis 35 dont un train sanitaire par jour puis 2 à 3.
Ce train a transporté 800 tonnes/jour puis 2650 tonnes de vivres ,concernant les blessés ,d'abord 300/jour puis 930/ jour.
Les trains sanitaires emportaient 105 blessés couchés et 150 assis plus le personnel médical et les infirmiers qui logeaient dans les wagons en permanence.
Malgré les efforts ,le Meusien est resté un moyen d'appoint.
Le 21 juin avec 400 000m3 de terrassement une voie supplémentaire est ouverte entre Sommeilles-Nettancourt et Verdun par Dugny.
La Voie Sacrée a pris son nom en avril 1916 ,inaugurée le 21 aout 1922 elle est classée route nationale le 30 décembre 1923.
En novembre 1917 pour soutenir une attaque lancée par les Anglais une opération du type Voie sacrée est décidée ,en 24 h avec la collaboration des chemins de fer elle fut montée pour transporter 3 divisions sur 140 km.
En juillet 1918 le service automobile a transporté 1 200 000tonnes de matériels et 1million d'hommes.
Aujourd'hui des bornes jalonnent cette Voie sacrée.

COMITÉ DE LA VOIE SACRÉE ET DE LA VOIE DE LA LIBERTÉ
1 avenue du corps européen
55100 FLEURY-DEVANT-DOUAUMONT
Tél: 03 29 84 35 34 Fax:03 29 84 45 54
http://perso.wanadoo.fr/memorial.14-18




william durand

Messages : 2169
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 76
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

LA VOIE SACREE Empty Re: LA VOIE SACREE

Message par william durand le Jeu 16 Avr - 13:33

LA VOIE SACRÉE PROFANÉE
C’ÉTAIT LE 19 MAI 2014
5 bornes de cette route mythique ont été vandalisées et 4 casques les surmontant ont été volés
Un massacre ,une profanation tant ces bornes sont symboliques.Derrière ces bornes se cache la souffrance des soldats de la bataille de Verdun.On sent encore la poudre des combats ,la sueur des soldats montant au front et le sang de ceux qui revenaient de l'enfer.On entend le bruit des moteurs des camions qui amènent les hommes ,les munitions ,le matériel.
C'est ce cordon ombilical entre l'arrière et l'enfer que Verdun a tenu.
Maurice BARRES a créé le nom de voie sacrée ,mais en 1923 le terme est entériné ,le président POINCARE inaugura le 22 aout 1922 LA BORNE ''0'' de cette route à Bar le Duc.
Le casque à l'origine en bronze a été remplacé par des casques en laiton et si ceux ci étaient fixés pour éviter les vols le ou les malfaiteurs se sont acharnés sur 7 bornes entre SOUHESMES et HEIPPES en passant par LEMMES et SOUILLY.
Ce sont des casques sans grande valeur qui ont été dérobés et 3 autres ont subi de graves dégradations.Les bornes a proximité des villages n'ont pas subi de dommages.
Une enquête a été ouverte pour vols et dégradations par les gendarmes de Verdun.

www.estrepublicain.fr/faits-divers/2014/05/20/la-voie-sacree-profanee

william

william durand

Messages : 2169
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 76
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum