SOCIETE DES VOLONTAIRES
-21%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
77.89 € 99 €
Voir le deal

TREVES DE NOEL 1914

Aller en bas

TREVES DE NOEL 1914 Empty TREVES DE NOEL 1914

Message par william durand le Ven 26 Déc - 14:12

NOËL 1914 ,TRÊVES SUR LE FRONT
Français et Allemands sont enterrés face à face,la course à la mer s'est arrêtée le 17 novembre après l'offensive allemande dans les Flandres avec la chute de Dixmude ,elle avait commencé après la Marne.
Le front est stable sur 750km ,malgré l'hécatombe ,malgré les forces engagées ,malgré l'armement modernisé ,aucun n'a été en mesure d'emporter la bataille qui mettrait fin à la guerre.
En décembre 2014 ,le bilan est terrible ,300 000 soldats français sont morts depuis aout ,des régiments du sud sont saignés à Bertrix ou ailleurs.L'hiver est arrivé ,positions gelées ,hommes frigorifiés.
Léon POMMIES
évoque l'état d'esprit du moment ,jeune caporal du 144° RI de Bordeaux ,rappelé alors qu'il vient de terminer son service militaire écrit à sa famille de Dax :''quand on nous en montre ,nous faisons du beau travail ,je vise comme à la cible et ce ne me semble pas que je tire sur des hommes ,même pas sur des bêtes malfaisantes ,mais sur des silhouettes de tir''.
Le 9 décembre 1014 sur le Chemin des Dames il vit à quelques dizaines de mètres de l'ennemi.
Il écrit'' Ce ne sont pas des mauvais bougres ils nous déclarent que la guerre commence à leur peser ,nous allons volontiers chez eux dans leurs premiers postes d'écoute ,mais nous les tenons à distance de chez nous.Ils ont de la bière ,des cigarettes à bouts dorés ,du fromage et des cigares ,ils nous donnent des journaux''.
Un peu partout sur le front ,français et allemands se rendent-ils compte qu'en face l'ennemi est un homme ,que la cible est un conscrit tentant de survivre à la tragédie qu'ils vivent avec les morts et les blessés ,les bombardements ,la boue ,les rats et la famille au loin.
Malgré les ordres de tueries un esprit d'humanité se répand ,des accords tacites pour survivre lors de combats à heures fixes sont fixés ,des trêves pour aller chercher les corps des morts.Les assauts absurdes existent toujours mais un processus s'enclenche qui débouchera sur des fraternisations autour de Noël.
Ce sont des gestes spontanés ,sporadiques ,un échange de chansons patriotiques ou sentimentales ,un bout de pain ou une pomme qu'on lance.
Ce sont les britanniques qui commencent ,la guerre se civilise on sort pour se rencontrer entre les tranchées ,les anglais ne se battent pas sur leur sol ce n'est plus leur guerre.
Se tendre une gourde se serre la main ,échanger un bout de gâteau ,chanter seront les premières fraternisations qui se retrouveront ponctuellement tout au long de la guerre.
source La Dépêche
william

william durand

Messages : 2169
Date d'inscription : 18/03/2012
Age : 76
Localisation : TREBES AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum